Skip to main content
Ski hors piste : que  risquez-vous en cas d’accident ?

Ski hors piste : que risquez-vous en cas d’accident ?

Vous aimez la poudreuse hors des sentiers battus ? Méfiance ! Si ce n’est pas illégal, skier en dehors des pistes balisées est à vos risques et périls et peut vous coûter cher en cas d’accident.

Êtes-vous couvert en cas d'accident de ski hors piste ?

Bras cassés, traumatismes crâniens, entorses…Les pratiquants des sports de glisse sont sujets aux accidents. Le rapport de l’association des Médecins de montagne chiffre à 131 409 le nombre de blessés pour la saison 2016-2017. Et le hors-piste accroît encore les risques. 

Pensez à votre complémentaire santé

En cas d’accident, une partie de vos frais médicaux seront remboursés par la Sécurité sociale. Mais avant de vous lancer sur les pistes, pensez à vous renseigner sur la couverture de votre complémentaire santé (prise en charge des soins annexes, assistance en cas d’immobilisation, etc.) et le cas échéant à souscrire des options.

Vérifiez vos contrats d'assurance

L’assurance multirisque habitation comporte une garantie responsabilité civile indispensable si vous blessez quelqu’un ou provoquez des dommages. Elle permet généralement d’assurer toute la famille (conjoints, enfants). Vérifiez cependant qu’elles vous couvrent si vous êtes à l’origine d’un accident en skiant hors piste et adaptez votre contrat. 


Existe-t-il des assurances spécialisées ?

Les assurances ski

Oui, certaines assurances spécifiques prennent en charge le hors-piste. C’est le cas par exemple d’assurances proposées par la Fédération française de ski (FFS) ou la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM).  

Attention ! ces garanties ne couvrent le plus souvent que le hors-piste « accessible depuis les remontées mécaniques », à l’instar de l’assurance proposée avec un forfait. 

L’assurance garantie des accidents de la vie

Si vous pratiquez un sport en amateur non-rémunéré, même un sport extrême, l’assurance Garantie des accidents de la vie (GAV) vous couvre en cas d’accident. Assurez-vous que la pratique du hors-piste est incluse dans le contrat. 

Qui prend en charge les frais de secours en cas d'accident ?  

En hors-piste, tout dépend du lieu de l’accident : 

  • Si vous avez eu un accident dans un endroit hors piste mais encore accessible grâce aux remontées mécaniques, c’est à la commune de prendre en charge la gestion des secours. Elle peut déléguer cette mission à un opérateur privé, généralement l’exploitant des remontées mécaniques. La municipalité peut alors vous demander le remboursement d’une partie des opérations (recherches, transport, etc.) qui lui sont facturés par les pisteurs secouristes. Les tarifs des frais de secours sont librement fixés par les communes et sont affichés en bas des pistes. À plusieurs dizaines d’euros la minute en hélicoptère, mieux vaut être bien assuré.
  • Si l’accident a eu lieu au-delà des remontées mécaniques en dehors du domaine skiable, le principe de la gratuité des secours en montagne s’applique. Les secours relèvent alors des services de l’État (sapeurs-pompiers, Crs montagne, gendarmes de haute montagne). Les frais de secours seront supportés par la collectivité. 

Bon à savoir. La distinction entre les notions de « hors-piste » et « ski en dehors du domaine skiable » (entre deux pistes réglementées par exemple) reste encore imprécise et sujette à interprétation. Elle peut notamment varier d’un domaine à un autre et avoir une influence sur la délimitation des zones de secours entre payant et gratuit.

Et si je déclenche une avalanche ?

Si vous pratiquez le hors-piste malgré une interdiction par arrêté municipal et que vous déclenchez une avalanche, vous engagez votre responsabilité individuelle. Vous pouvez être condamné à une interdiction de ski et à une amende. Par ailleurs, vous pouvez être poursuivi sur le plan pénal avec une peine de prison pour mise en danger de la vie d’autrui.

Ski hors piste : les bons réflexes 

  • Informez-vous sur les conditions météo et ne partez pas si un risque d’avalanche est annoncé ;
  • Prévenez votre entourage de votre départ, de votre trajet et destination, de l'heure prévue de votre retour ; 
  • Emportez une carte et un appareil de signalisation comme une ceinture émetteur ; 
  • Prévoyez quelques provisions et des boissons ;
  • Ne partez jamais seul et, si vous le pouvez, faites-vous accompagner par un professionnel de la montagne. 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.