Êtes-vous prêts à prendre la mer en toute sécurité ?

06/08/2018

Le plaisir de la navigation de plaisance ne doit en faire oublier ni les risques nombreux ni les obligations à respecter lors de toute sortie en mer. Pour naviguer en toute sécurité, les bateaux de plaisance doivent être équipés en fonction de la zone de navigation et le pilote doit faire preuve d'une prudence et d'une attention de tous les instants. Petit rappel avant embarquement.

Plaisance : prenez la mer en toute sécurité

Les Français sont de plus en plus nombreux à naviguer. En août 2016, on comptait près de 750 000 bateaux à moteur et plus de 200 000 voiliers immatriculés en métropole. Débutants ou confirmés, tous les navigateurs se doivent d’observer des obligations légales et des règles élémentaires afin de parer à tous les imprévus.

Bateau : quels sont les équipements obligatoires ?

Les équipements de sécurité exigés à bord d'un navire de plaisance de moins de 24 mètres dépendent de sa zone de navigation : 

  • « basique » (jusqu'à 2 milles d'un abri côtier) ;
  • « côtière » (entre 2 et 6 milles) ;
  • « semi-hauturière » (jusqu’à 60 milles) ;
  • « hauturière » (au-delà de 60 milles).

La liste du matériel obligatoire augmente au fur et à mesure qu’on s'éloigne des premières eaux, souvent qualifiées « d'abritées ». Pour en connaître le détail, consultez les sites officiels comme celui du ministère de la Transition écologique et solidaire ou téléchargez notre guide L'essentiel du plaisancier

Avant de prendre la mer : quelles précautions élémentaires prendre ?

Le premier réflexe à avoir est de consulter la météo marine du jour. Des bulletins sont affichés dans toutes les capitaineries ; vous pouvez aussi consulter les sites Météo France et Météo Marine. Relevez également les horaires et les coefficients des marées, ces informations sont parfois utiles pour pouvoir rentrer à bon port.

Un rapide coup d'œil à l'état de votre navire est fortement recommandé, surtout s'il s'agit de la première sortie de la saison ou si c’est une location. Pensez à vérifier le matériel stocké à bord pour pouvoir compléter votre nécessaire de navigation : radio VHF (obligatoire en haute mer), couteau, outils, gants, batteries de secours, couverture de survie, ampoules ou filtres de rechange, boisson, nourriture, trousse à pharmacie…

Enfin n’oubliez pas d’informer la capitainerie et/ou une tierce personne de votre départ en mer.

En navigation : quels réflexes avoir face à la mer et ses risques ?

Prêt à larguer les amarres ? Réaliser un petit point permettra de rappeler à tous les passagers où se trouvent les équipements de sécurité et comment les utiliser. Si l'un d'entre eux a une expérience en matière de navigation, désignez-le comme « capitaine de bord ». Il saura prendre les bonnes décisions en cas de petit ou de gros problème.

Si des manœuvres délicates s'imposent lors de la traversée, par temps capricieux notamment, installez les enfants et les personnes âgées à l’intérieur. En cas d'avarie très grave, n'abandonnez jamais votre bateau tant qu’il flotte : il reste à la fois votre meilleur abri et le meilleur moyen de vous repérer.

Assurance : comment la choisir ? 

Assurer votre bateau de plaisance n'est pas juridiquement obligatoire, sauf si vous l'utilisez pour des compétitions sportives, mais fortement recommandé par les pouvoirs publics. En effet votre bateau est très exposé aux risques de vol, de dégradations dues aux intempéries ou d'accident. Seule l’assurance permet d'indemniser les éventuelles victimes et de limiter les coûts de réparation. 

En règle générale, les contrats prévoient une indemnisation du bateau en valeur à neuf ou majorée en fonction de son âge (plus ou moins 6 ans) et de la gravité du sinistre (perte totale ou avaries partielles). Des prestations d’assistance peuvent les compléter. Elles s'appliquent à quai ou en mer, en cas de panne ou d’avarie et vont jusqu'à la remorque du bateau (crevaison, vol…).

Plaisance : prenez la mer en toute sécurité

 

Nos solutions