Skip to main content
Femme manteau rouge avec son chien

Comment prendre soin de votre chien cet hiver ?

Voici revenir l’hiver, synonyme de soirées bien au chaud à la maison, de la magie des fêtes de fin d’année et de bien d’autres raisons de se réjouir. Cependant, cette saison comporte aussi quelques risques, notamment pour nos compagnons à quatre pattes.

Afin de prendre soin de votre chien cet hiver jusqu’au retour du printemps, il est important de connaître les dangers liés à cette saison et d'adapter le mode de vie et les habitudes de votre chien pour les éviter. Le Dr Cristina Diaz-Madronero, une vétérinaire britannique, révèle 6 problématiques courantes en hiver auxquels il faut faire attention et les meilleures façons de veiller au bien-être de votre animal pendant toute la saison.

 

Le protéger du froid

Tout comme les humains ont besoin d'aide pour se réchauffer lorsqu'il fait plus froid, certains chiens ont également besoin d'un coup de main. De plus « l'hypothermie peut potentiellement affecter n'importe quel chien », révèle le docteur Diaz-Madronero. Avant d'envelopper votre fidèle compagnon dans une épaisse veste en flanelle, vous devez donc prendre en compte quelques éléments. Le premier est l'épaisseur de la fourrure de votre chien. Les races avec des poils plus épais comme les bergers allemands et les huskies conservent mieux leur chaleur corporelle, tandis que celles avec une fourrure plus fine comme les yorkshires et les chihuahuas perdent plus facilement la chaleur, ce qui signifie qu'ils ressentiront davantage le froid.

L’âge et la santé sont deux autres éléments à prendre en compte. « Si votre chien est jeune ou très vieux, la manière dont son métabolisme va réguler sa température est potentiellement moins efficace », ajoute Cristina Diaz-Madronero. Même chose pour les chiens malades.

Comment savoir si son chien a froid ?

Plusieurs symptômes peuvent indiquer qu'un chien souffre du froid : mobilité lente, tremblements et somnolence. Si le chien somnole, il faut rapidement consulter un vétérinaire.

En hiver, il faut bien analyser le comportement de votre chien car ces signes peuvent être discrets. S'il se colle au radiateur, se met sous des couvertures ou encore refuse de sortir, il a probablement froid

A lire aussi : découvrez comment protéger votre chien de la chaleur.

Comment faire quand mon chien dort dehors l’hiver ?

Si vous faites dormir votre compagnon à quatre pattes dehors en hiver, il doit également dormir à l'extérieur toute l'année pour que son métabolisme s'adapte aux changements de température. Certaines races de chiens, comme les chihuahua et les yorkshires, par exemple, ne peuvent cependant pas s'adapter aux températures hivernales. Ils sont trop fragiles et doivent donc dormir en intérieur.


Si votre chien dort dehors en hiver, il lui faut un abri qui soit confortable et isolé pour qu'il soit protégé des intempéries mais aussi du froid hivernal, notamment la nuit. Vous pouvez isoler cet abri avec de la paille et du carton en y ajoutant un matelas pour lui concocter un petit nid douillet.

 

Le rassurer durant les feux d’artifice

Les feux d'artifice sont populaires pendant les fêtes de fin d’année. Cependant, leurs fortes détonations et les éclairs lumineux peuvent être très traumatisants pour les chiens. Heureusement, vous pouvez prendre plusieurs précautions pour les aider à se détendre et à se sentir en sécurité.

  • Ne l'emmenez pas sur les lieux du tir

Emmenez le en promenade ou faire ses besoins plus tôt que d'habitude afin d'éviter qu'il ne soit exposé directement aux feux d'artifice. En effet, sur un coup de panique, nos compagnons à quatre pattes peuvent s'enfuir ou devenir agressifs.

  • Aménagez un abri et permettez lui d'aller se cacher

Vous pouvez tirer les rideaux pour atténuer la lumière et le son ou encore mettre de la musique douce à un volume assez élevé pour étouffer une partie du bruit. Vous pouvez également mettre des couvertures dans son panier pour en faire un nid douillet. Les chiens se sentent plus en sécurité dans des lieux clos et sombre.

  • Consultez un vétérinaires ou utilisez des calmants naturels

« Si c'est un vrai problème pour votre chien, je vous conseille de consulter votre vétérinaire quelques jours avant afin qu'il vous prescrive des médicaments qui l'aideront à rester calme », suggère le Dr Diaz-Madronero. « Pet Remedy, un spray apaisant, peut également aider, ou la phéromone apaisante du chien, appelée apaisine, qui est utilisée dans plusieurs médicaments. »

 

Éviter certaines plantes et fleurs

En hiver, de nouvelles plantes apparaissent dont certaines sont toxiques pour les chiens. Parmi les plus plantes dangereuses pour votre chien en hiver, on trouve notamment le houx, le gui, le poinsettia et l’amaryllis.

Mais comment savoir si votre chien en a mangé ? Surveillez si votre chien urine de façon excessive, bave abondamment, vomit, semble faible ou a de la diarrhée. De plus, note Cristina Diaz-Madronero, la gravité de l’empoisonnement dépendra aussi de la taille du chien et de la quantité ingérée. «  Si un berger allemand de 50 kg mange une seule feuille de houx, les conséquences seront bien moins graves que si un petit chihuahua en mange la même quantité. »

Cependant, quelle que soit la taille de votre chien et la quantité avalée, vous devez toujours contacter votre vétérinaire pour lui demander conseil et vérifier que tout va bien.

 

Faire attention au sel de déneigement

Bien que le sel de déneigement est très pratique pour empêcher votre chien (et vous !) de glisser sur les trottoirs gelés, il faut quand même y porter une attention particulière. Il peut facilement se coincer dans les coussinets des pattes de votre chien et provoquer des douleurs et des irritations. Heureusement, ce souci peut être facilement résolu.

« Il suffit de lui laver les pattes quand vous rentrez chez vous », conseille notre spécialiste, en utilisant un seau d'eau et un chiffon. Cependant, veillez à ce que l'eau ne soit pas trop chaude, car « il ne faut pas que leurs pattes toutes froides subissent un choc thermique. »

 

S'assurer que votre chien est visible en balade

Les journées d'hiver étant plus courtes, cela signifie que les promenades ont souvent lieu lorsqu'il fait presque nuit. Il est donc essentiel que votre chien soit visible à la fois par vous et par les autres afin d'éviter les accidents.

« Tout comme vous pouvez acheter des gilets réfléchissants pour vous, vous pouvez trouver la même chose pour votre chien », dit-elle. Si votre chien n'aime pas porter ce genre de vêtements, vous pouvez opter pour des colliers avec des bandes réfléchissantes ou avec des petites lumières qui se fixent au harnais et se retirent facilement.

De plus, la vétérinaire ajoute : « Il est aussi très utile d'avoir une laisse réfléchissante, et que le propriétaire porte également un vêtement réfléchissant. S'il fait nuit noire, vous pourriez voir le chien mais pas la personne qui est à l’autre bout de la laisse ! »

A lire aussi : quel sport pratiquer avec son chien ?

 

Connaître les dangers de l'antigel

Ce produit est indispensable pour que notre voiture continue de fonctionner lorsqu'il fait très froid, mais l'antigel contient des produits chimiques qui sont extrêmement toxiques pour les chiens. « L'antigel peut tuer un chien en 24 à 48 heures et peut provoquer une insuffisance rénale très très rapidement », explique notre experte.

Malheureusement, bien souvent, le mal est fait avant l’apparition des premiers symptômes. On retrouve les symptômes typiques à l'empoisonnement :bave abondante, ou encore comportements inhabituels tels que urine excessive ou augmentation de la consommation d'eau.

Si votre chien a bu de l'antigel, ou si vous pensez qu'il en a bu, appelez immédiatement votre vétérinaire. En prévention, il est important de prendre des précautions pour éviter que cela ne se produise : assurez-vous qu'il n'y ait aucune fuite sur votre voiture ou sur la bouteille d’antigel, et veillez à ce que le produit soit stocké dans un endroit sûr et inaccessible pour votre chien.

A lire aussi : quelle est la nourriture idéale pour les chats et les chiens ?

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.