Skip to main content
Commerçant ou artisan : les clés pour réussir sa première embauche

Commerçant ou artisan : les clés pour réussir sa première embauche

Face au développement de votre commerce, vous envisagez d’embaucher votre premier salarié ? Réussir son premier recrutement est un enjeu car il représente un investissement important sur l’avenir. Conseils pour préparer cette embauche pas à pas...et attirer le candidat dont vous avez besoin pour votre entreprise !

Embauche : choisir le bon moment et évaluer les coûts

Si vous ouvrez un restaurant, vous devrez souvent immédiatement recruter alors que pour d’autres prestations de services ou de e-commerce, vous pourrez attendre avant de franchir ce pas. Pour choisir le bon moment, prenez en compte votre chiffre d’affaires et vérifiez si votre surcharge d’activité ou votre besoin ne peut être comblé par d’autres ressources (prestataire, free-lance...). Ne cédez pas à la tentation d’embaucher pour déléguer certaines tâches chronophages ou pénibles, gardez en tête que votre salarié doit créer de la valeur ajoutée pour votre entreprise ! Cette embauche doit correspondre à un réel besoin de compétences particulières ou un surplus d’activité. Budgétisez cette embauche, en vous renseignant sur les salaires pratiqués sur le marché : un regard sur ce que proposent vos concurrents sur l’apec.fr ou sur pole-emploi.fr vous permettra d’en avoir une estimation. Anticipez l’ensemble des coûts, les charges sociales ainsi que les coûts indirects liés à cette embauche. (espace de travail, matériel...) En établissant un budget prévisionnel, vous serez alors serein pour mener à bien ce recrutement. N’hésitez pas à consulter le site embauche.gouv pour simuler le coût réel.

Définir l’ADN de son commerce pour attirer le bon candidat

Plus vous préciserez les contours et missions du poste, plus vous attirerez des candidats qualifiés et motivés. S’il faut garder une certaine souplesse, la personne recrutée ne comprendra pas qu’on lui confie des tâches dont on ne lui a jamais parlé... À l’issue de cette analyse de vos besoins, adaptée à vos projets, rédigez une offre d’emploi qui suscite l’envie de postuler ! Une première sélection permettra d’écarter les profils qui ne correspondent pas, avant de vous préparer à conduire les entretiens d’embauche. Lors de ces rencontres, vous devrez faire preuve de psychologie afin de cerner les personnalités et analyser si les candidats sont motivés, dotés des compétences recherchées et si leurs capacités de réflexion et d’adaptation sont à la hauteur. Pour ces étapes, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel :

  • Pôle Emploi Entreprise ;
  • un conseiller de la CCI1 ;
  • ou un cabinet RH privé.

Notez que le temps et les méthodes conditionnent la réussite du recrutement1.

À l’ère des réseaux sociaux (LinkedIn, Viadeo, Jobboards, Facebook...) il est plus facile de publier son offre auprès du plus grand nombre et attirer des talents. « Grâce aux profils, nous avons accès à de nombreuses informations sur les candidats, mais eux aussi ! Il faut travailler son image sur ces réseaux afin qu’elle soit le reflet de ce qui se passe à l’intérieur », conseille Thierry Martin, fondateur de Tom Partners. Soignez la visibilité de votre commerce, en commençant par votre réseau de proximité : vos clients et vos fournisseurs, qui sont vos premiers ambassadeurs ! « Tout recruteur doit se demander ce qui va donner envie de travailler chez eux », ajoute-t-il. Que ce soit la nature ou l’origine de vos produits, vos méthodes de vente et distribution ou encore votre propre parcours, expertise (...) cherchez ce qui constitue l’ADN de votre commerce : ainsi les candidats pourront plus facilement s’y projeter !

Le bouche-à-oreille, physique ou en ligne, reste une des principales sources. N’hésitez pas à vous impliquer dans les réseaux de professionnels en vous rapprochant de votre association de commerçants.

Respecter les formalités administratives liées à l’embauche

Contrairement aux structures qui disposent de ressources humaines en interne, vous devrez veiller vous-même au respect des formalités administratives obligatoires.

- Avant tout, le chef d’entreprise doit établir une déclaration préalable à l’embauche (DPAE) et la transmettre à l’Urssaf dans les 8 jours précédant le 1er jour de travail du salarié. Cette DPAE à remplir en ligne permet l’immatriculation à l’Urssaf à l’assurance chômage et à un service de santé au travail. Elle permet aussi d’affilier le salarié auprès du régime de retraite complémentaire et du régime de prévoyance.

- Depuis le 1er janvier 2018, c’est lors de cette première embauche (et non plus lors de la création de l’entreprise) que vous devez adhérer à une caisse de retraite (Agirc ou Arrco).

- Une fois le salarié embauché, il faudra l’inscrire sur un Registre unique du personnel.

- Enfin, n’oubliez pas la visite d’information et de prévention (VIP, ex-visite médicale) obligatoire dans un délai maximum de 3 mois à partir de l'embauche2. Les travailleurs handicapés ou titulaires d’une pension d’invalidité bénéficient d’un suivi individuel adapté. Si le poste présente des risques particuliers pour la santé ou la sécurité (exposition à l’amiante, au plomb...), il est obligatoire de mettre en place un suivi individuel. Le contrat de travail, quelle que soit sa forme, devra faire l’objet d’un écrit lors de l’embauche, dont les modalités, qui dépendent notamment de votre convention collective, sont très encadrées. N’hésitez pas à vous faire aider pour être certain de respecter toutes vos obligations sous peine de vous exposer à des amendes importantes.

Bénéficiez d‘aides à l’embauche

Contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage, Aide Emploi Franc...L’État soutient l’embauche par différentes aides qui reposent sur l’allégement du coût patronal, ou qui s’appuient sur des contrats aidés. À ces aides spécifiques s’ajoutent des dispositifs selon certaines zones géographiques (zones franches urbaines, zones de revitalisation rurale). Selon le type de contrat choisi, dont dépend votre projet, optez pour le bon dispositif et n’oubliez pas l’alternance (contrat de professionnalisation ou d’apprentissage) qui permet d’embaucher et de former directement votre premier salarié à vos méthodes et aux spécificités de votre commerce !

 

1 Sollicitez la CCI dont vous dépendez (Chambre de Commerce et d’industrie) qui propose un accompagnement des commerçants dans leurs besoins de recrutement et organise des ateliers numériques afin de vous aider à valoriser votre entreprise et à vous mettre en relation avec des candidats !

2 Avant l’embauche dans le cas des travailleurs mineurs et travailleurs de nuit

Déclarer une embauche : www.net-entreprises.fr ou www.urssaf.fr ou www.msa.fr

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.