Coworking : une vraie opportunité pour les entreprises qui démarrent

Coworking : une vraie opportunité pour les entreprises qui démarrent

Mener à bien un projet dans une ambiance stimulante, élargir son réseau, travailler en synergie avec d’autres talents… idéal pour les indépendants et les jeunes entrepreneurs, le coworking se développe à grande vitesse en France. Quels sont ses atouts ? À quoi s’attendre ? Décryptage.

Un concept collaboratif

Une idée venue de San Francisco

Locaux bien équipés, ambiance propice au travail, présence de « collègues » aux talents multiples, souvent complémentaires : offrant à moindre coût tous les avantages inhérents aux entreprises, les espaces de coworking sont nés en Californie il y a à peine plus d’une décennie. Ils ont depuis fait le tour du monde et se développent à grande vitesse sur le territoire français, qui en compte désormais plus de 300, dans les grandes villes, mais pas seulement. La raison de leur succès ? Ils représentent une solution optimale pour les indépendants, les télétravailleurs ou encore les porteurs de projet désireux de mener à bien une activité individuelle, sans pour autant rompre l’indispensable lien social.

Ni pépinière, ni incubateur : la troisième voie

À la différence des pépinières et autres incubateurs, ils accueillent des populations très diverses, dépassant le strict cadre de la création de start up innovante. Ils sont aussi plus souples : on y loue au mois, à la semaine, à la journée voire à l’heure, un poste de travail, le plus souvent dans un open space, et l’on profite de services ou d’espaces mutualisés comme des salles de réunions ou une cuisine. Spécialistes du web ou de la communication, graphistes, cadres RH, comptables… de multiples compétences s’y côtoient quotidiennement. Les synergies se créent facilement, propices à l’émergence de projets partagés, de partenariats, d’échanges et de mise en commun de compétences, permettant notamment de répondre à des appels d’offres plus ambitieux que ceux que l’on pourrait viser seul.

Entrepreneurs, indépendants et même salariés : à chacun ses objectifs

Bien différencier travail et vie privée en se déplaçant pour aller « au bureau », disposer d’un lieu permettant de recevoir un client ailleurs que dans son salon : pour les indépendants et les salariés en télétravail, le coworking constitue d’abord une façon de renouer avec les rituels et les rythmes de la vie professionnelle, sans rivalités, ni enjeux, ni hiérarchie.

Aux travailleurs nomades, ces plateformes offrent l’assurance de disposer, dès que le besoin s’en fait sentir, d’un lieu dédié au travail où qu’ils se trouvent, en France, mais aussi à l’étranger.

Pour les entrepreneurs, l’atout numéro 1 est évidemment le coût, bien inférieur à celui de locaux professionnels. Concept communautaire, on trouve dans ces lieux ce que l’on vient y chercher. Individualistes, s’abstenir !

Ce qu’on peut vraiment en attendre

Des locaux bien équipés, une ambiance stimulante et studieuse

Bonne situation à proximité des réseaux de transports, connexion internet haut débit, WiFi, table de travail agrémentée d’un meuble pour ranger ses affaires personnelles, accès à une imprimante performante… tout est fait pour travailler dans de bonnes conditions. Besoin de s’isoler ? Si les espaces de coworking sont rarement organisés sous forme de boxes individuels, il est presque toujours possible de réserver un bureau fermé le temps d’un rendez-vous avec un fournisseur ou d’une série de coups de téléphone à caractère confidentiel. Car si le côté « ruche bourdonnante » est stimulant, il n’en demeure pas moins difficile à gérer lorsque l’on a besoin de calme ou de discrétion.

Comme tous les concepts à vocation communautaire, le coworking est synonyme de rencontres, avec ses voisins de table, à la cuisine, lors de fêtes entre adhérents ou de réunions de brainstorming, lorsque tous les talents se mêlent pour mieux faire avancer les projets des uns et des autres. Loin de simples locaux partagés, la majorité des plateformes proposent aussi un accompagnement sous la forme de formations, de conférences ou encore d’ateliers thématiques.

Gain de temps, économies : des avantages de poids

Côté coût, les quelques centaines d’euros investis (compter environ 300 €/mois et par poste de travail) sont sans commune mesure avec le loyer d’un local professionnel, son équipement et les inévitables factures d’électricité et de chauffage. Aucun dépôt de garantie n’étant exigé, c’est de loin la solution la plus simple pour mener à bien un projet sans apport financier.

Trouver l’espace qui vous convient

Espace dédié à des coworkers extérieurs dans une partie inusitée des locaux d’une entreprise, réunion associative d’une poignée d’indépendants sur le long terme, plateformes « stop and go » majoritairement fréquentées par des travailleurs nomades… différents modèles coexistent.

Presque tous les espaces de coworking proposent à la fois des abonnements et un principe de paiement à la séance. La première visite étant généralement offerte, utilisez-la pour tester l’ambiance, vous assurer que tous les équipements dont vous aurez besoin sont bien présents et qu’il y a suffisamment de place disponible pour héberger, si vous développez un projet d’envergure, vos tout premiers collaborateurs.

Consultez les annuaires web d'espaces de coworking disponibles en France et hors frontières

Une solution à proscrire si…

  • Vous ne supportez ni le bruit ni le regard des autres.
  • Vous êtes plus productif en dehors des horaires de bureau.
  • Vous développez un projet innovant exigeant une forte confidentialité.
  • Votre activité nécessite beaucoup de matériel.
  • Votre entreprise se développe et vous prévoyez d’embaucher plusieurs collaborateurs.

 

Le coworking chez soi : pourquoi pas ? Vous préférez travailler à plusieurs dans votre cadre habituel et, surtout, profiter des avantages du coworking sans bourse délier, ou presque ? Le moment est peut-être venu de tester le « cohoming ». Destinée aux indépendants et entrepreneurs auxquels un coin de table et une connexion internet suffisent, cette extrapolation du coworking consiste tout simplement à se réunir pour travailler au domicile d’une des parties prenantes. Plusieurs sites se proposent déjà de mettre en relation les candidats « cohomers » dans une quinzaine de villes en France. Compter entre 1 et 11 € la journée.

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.