Skip to main content

Vous adoptez un nouvel animal : comment favoriser l'entente entre les compagnons ?

Chiens, chats, nouveaux animaux de compagnie… si l’entente n’est pas toujours aisée aux débuts, elle n’en est pas pour autant impossible. Comment favoriser la cohabitation entre vos compagnons ? Nos conseils.

Comment anticiper l’arrivée d’un nouvel animal de compagnie ?

Avant de vous précipiter, il est bon d’anticiper les difficultés de cohabitation que peut présenter l’arrivée d’un nouvel occupant sous votre toit. Vous pouvez discuter avec votre vétérinaire des éléments à tenir compte : espaces dans votre logement, espèces, âges, caractères de l’animal ou des animaux déjà présents et du nouvel animal que vous comptez adopter. Rassurez-vous, une bonne entente n’est pas impossible. Il faut simplement parfois un peu de temps.

Comment favoriser la cohabitation des animaux ? 

Entre chiens et chats, une alliance impossible ? Il est pourtant tout à fait possible qu’ils vivent à merveille sous le même toit ! Il n’est pas non plus certain que deux animaux de la même espèce s’entendent mieux… Plus qu’une question d’espèce, le caractère de l’animal et sa faculté à faire de la place à un compagnon de jeu vont faire la différence. 

Dans la mesure du possible, il est conseillé d’adopter les animaux en même temps et très jeunes, à moins de 3 mois. Plus les animaux sont jeunes, plus ils se familiarisent facilement aux autres compagnons et à leur environnement. À cet âge, ils intègrent naturellement les règles de socialisation et le partage du territoire se fait et en douceur. 

À savoir. Si vous adoptez deux chats mâles adultes, il est conseillé que ceux-ci soient castrés pour la fugue ou la bagarre. 

Comment faire si j’ai déjà un animal à la maison ?

Entre un chien déjà intégré chez vous et un chaton ou un jeune chat, la rencontre se fait généralement sans encombre. Les chiens, réputés plus sociables avec un instinct de meute, vont intégrer progressivement ce nouvel arrivant sous leur toit.

À l’inverse, si vous adoptez un chiot alors que vous avez déjà un chat adulte, il faudra certainement du temps pour que ceux-ci apprennent à se connaître. Les chats sont par nature plus indépendants et attachés à leur territoire. Il faudra veillez à ce que le chat ne se montre pas trop agressif et surtout éviter qu’il ne griffe le chiot. Une griffure à l’œil peut vite arriver. Faites preuve de patience

Dans les premiers temps, gardez un œil attentif sur eux, observez leurs comportements respectifs et veillez à ce qu’ils ne chahutent pas trop. De la même façon, prenez garde à ce que chacun ait son propre espace avec sa gamelle, sa litière…

Conseil. Si vous adoptez un nouvel animal, privilégiez les élevages familiaux ou des refuges, où il est habitué à cohabiter avec d’autres congénères. 

Quelles bonnes pratiques adopter ?

Si le climat est quelque peu tendu, ou que l’un se montre agressif ou à l’inverse craintif, veillez à ne pas « forcer » la relation. La rencontre entre les deux animaux doit se faire progressivement. Vous pouvez commencer par une présentation olfactive en les séparant dans la maison pour qu’ils s’habituent à leur odeur respective avant un contact quelques heures ou jours plus tard en gardant le chat en cage ou le chien en laisse. Il sera ensuite temps de les laisser s’appréhender sans séparation physique. 

Restez présent les premiers temps et gardez un œil vigilant pour intervenir si la situation venait à dégénérer, mais n’intervenez pas aux premiers grognements ou feulements. Ils sont normaux. Évitez également de faire les présentations dans une pièce fermée et privilégiez un endroit avec des échappatoires. 

Attention. Veillez à traiter chacun sur un même pied d’égalité afin de ne pas créer un début de jalousie du chien ou chat déjà présent qui pourrait se sentir rejeté. 

Cohabitation avec un autre animal de compagnie moins courant, est-ce différent ? 

Si chats et chiens arrivent en tête des animaux préférés des Français, avec plus de 13 millions de chats et plus de 7 millions de chiens, on observe un intérêt grandissant pour les Nouveaux animaux de compagnie (NAC), au nombre de 5 millions en France. Cette catégorie regroupe les rongeurs, les oiseaux, les tortues, ou encore les serpents et les lézards.

En revanche, il convient de faire preuve d’une vigilance accrue puisque le chien ou le chat peuvent représenter par leur gabarit une menace physique, voire de prédation pour un petit rongeur par exemple. Si votre chien ou chat montre des signes de prédation, ne laissez pas votre petit rongeur en liberté dans la même pièce. 

Veillez à ce que ce dernier soit aussi bien protégé par sa cage. Si vous souhaitez le sortir, réservez-lui un enclos ou un espace avec une protection.

A lire aussi : Quelles options pour faire garder son chien ou son chat ? 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.