Skip to main content

Prothèses dentaires sans reste à charge, c’est possible ?

Plus d’un Français sur trois a déjà renoncé à se faire soigner les dents en raison du coût d’achat et de mise en place des prothèses, considérées comme mal remboursées pour les trois quarts d’entre eux. Avec la réforme 100 % Santé, si vous êtes couvert par une complémentaire santé, vous pouvez bénéficier de prothèses dentaires sans reste à charge.

L’accès aux prothèses dentaires facilité

L’une des motivations de la réforme 100 % Santé est la lutte contre la renonciation aux soins dentaires. Elle cible en particulier les prothèses dentaires, dont les tarifs sont librement fixés par les dentistes avec une faible part prise en charge par l’Assurance maladie. La réforme a démarré le 1er avril 2019 avec le plafonnement de tarifs de certaines prothèses dentaires (couronnes et bridges) et l’augmentation de la base de remboursement de la Sécurité sociale sur des soins dentaires.

 

3 paniers de prothèses dentaires aux prix encadrés

Depuis le 1er janvier 2020, les prothèses dentaires sont réparties en 3 paniers de soins, avec un taux de prise en charge qui dépend des matériaux utilisés et du positionnement de la dent à traiter (visible ou non-visible). Plus des deux tiers des prothèses dentaires ont désormais un prix limite de vente et près de la moitié sont totalement remboursées.

 

Un large choix de couronnes et de bridges sans reste à charge

Le panier 100 % Santé, sans reste à charge, comporte uniquement des prothèses dentaires entièrement remboursées par l’Assurance maladie et votre complémentaire santé :

  • pour les dents du sourire (incisives, canines et premières prémolaires), des couronnes en métal recouvertes de céramique (céramométallique plafonnées à 500 €) et bridges ;
  • pour les incisives et canines, des couronnes en céramique monolithique zircone (au prix maximum de 440 €) ;
  • pour les autres dents, des couronnes métalliques (limitées à un prix de 290 €).

À partir du 1er janvier 2021, les prothèses dentaires amovibles (dentiers à base de résine) complèteront le panier 100 % Santé.

 

Une pratique non-systématique des actes 100 % pris en charge

Attention. Votre dentiste n’est pas obligé de pratiquer des actes intégralement pris en charge. Cependant, il doit vous en informer. En outre, la prise en charge à 100 % s’applique seulement si le praticien ne facture pas au-delà des montants maximums autorisés, et si vous bénéficiez d’une complémentaire santé responsable.

Renseignez-vous sur les pratiques de votre dentiste avant d’opter pour des soins pouvant bénéficier d’un reste à charge zéro.

À noter. Quel que soit votre choix de prothèse dentaire, votre dentiste est tenu de vous présenter un devis mentionnant un acte et un équipement compris dans le panier 100 % Santé, intégralement pris en charge par l’Assurance maladie et une complémentaire santé responsable.

 

Une gamme de prothèses dentaires à reste à charge modéré

Un plus large choix de couronnes et de bridges est proposé dans le panier à prix maîtrisés. Il comprend entre autres : les couronnes céramo-métalliques et céramiques sans zircone pour les dents intermédiaires (deuxièmes prémolaires), les couronnes et les bridges céramiques pour les dents postérieures (molaires).

Ces prothèses ne sont pas totalement remboursées, mais leur prix est plafonné à 550 €, ou à 440 € pour une couronne en zircone sur une molaire, de manière à réduire autant que possible votre reste à charge. En pratique, votre prise en charge dépend des garanties souscrites dans votre assurance complémentaire santé.

 

Des prothèses dentaires à prix libres remboursées selon vos garanties santé

Le panier à prix libres regroupe les équipements qui utilisent les techniques et les matériaux les plus sophistiqués. Les couronnes ou les bridges entièrement en céramique et les couronnes sur implants, notamment. Les implants dentaires, hors du champ de la réforme 100 % Santé, sont également facturés librement. Là encore, votre remboursement dépend du niveau des garanties souscrites dans votre complémentaire santé.

Avant de vous engager sur le devis proposé par votre chirurgien-dentiste, pensez à consulter votre assureur pour connaître le montant de votre prise en charge.

 

Une prise en charge basée sur les tarifs conventionnels pour les autres soins dentaires

Les soins dentaires classiques, tels que le détartrage, le traitement de carie et l’extraction d’une dent, ne sont pas concernés par la réforme 100 % Santé. Ils continuent d’être remboursés par l’Assurance maladie à hauteur de 70 %, sur la base de tarifs conventionnels, s’ils figurent sur la liste des actes et des prestations remboursables.

Les consultations sont remboursées sur la même base, sauf cas d’exception pris en charge intégralement (affection de longue durée…). Le complément et les dépassements d’honoraires sont remboursés par votre complémentaire santé selon les conditions prévues dans votre contrat.

(1) étude menée par l’Ifop en octobre 2018, pour dentaly.org

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.