anticiper_dependance

Dépendance : comment anticiper la perte d’autonomie

Aujourd’hui, la survenue d’une situation de dépendance est souvent mal vécue et insuffisamment préparée. Des solutions existent pourtant pour prévenir et pallier la perte d’autonomie.

Aménager votre cadre de vie

Vous souhaitez rester chez vous en cas de perte d’autonomie ? Des aménagements sont possibles.

Si vous habitez une maison, vous pouvez par exemple améliorer l’agencement du rez-de-chaussée afin de faciliter vos déplacements futurs. N’hésitez pas à faire appel à un ergothérapeute pour réfléchir aux adaptations possibles.

Si des travaux conséquents s’imposent, l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) pourra éventuellement vous apporter son soutien financier, par exemple pour subventionner une rampe ou supprimer des marches.

Consulter la liste des travaux subventionnables (PDF)

Opter pour une assurance dépendance

Pour vous prémunir financièrement, vous pouvez également souscrire un contrat d'assurance dépendance.

  • En contrepartie du versement de cotisations régulières, ces contrats offrent le versement d'un capital et/ou d'une rente en cas de situation de dépendance totale ou partielle.
  • L’âge requis est généralement compris entre 50 ans minimum et 75 ans maximum.
  • Plus vous souscrivez tôt, moins les tarifs sont élevés.

Consulter la fiche du Gouvernement sur l’assurance dépendance

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions