Le déficit se creuse pour l’Assurance Maladie

 
07/10/2014
deficit_assurance_maladie
Les soins de ville en forte hausse

Les derniers chiffrages de la Commission des comptes de la Sécurité sociale tablent sur une deuxième année consécutive d’aggravation du déficit  de l’assurance maladie, estimé à 7,3Md€.

Ce dérapage s’explique en partie par la forte hausse des soins de ville (+3,4% entre janvier et aout 2014, + 3% en rythme annuel), en particulier les dépenses de produits de santé et d’indemnités journalières.

La part du déficit de la branche maladie par rapport à celui de l’ensemble du régime général (estimé à 11,6 Md€) ne cesse d’augmenter. Elle pourrait atteindre 63% cette année (contre 44% en 2012 et 54% en 2013) et même dépasser le cap des 70% en 2015.

 
Le PLFSS au secours du déficit

Pour tenter d’inverser la tendance, la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a présenté le projet de loi de financement de la Sécurité so­ciale (PLFSS) 2015 : la branche famille va être sollicitée et l’assurance maladie devra réduire ses dépenses de 3,2 Md€.

C’est sur le poste médicament que se concentrera le plus gros de l’effort (1,1 Md€), notamment avec la poursuite de la politique des gé­nériques.

Concernant l’hôpital, outre des mesures visant à mutualiser les fonctions supports, le PLFSS prévoit de poursuivre et d’amplifier l’ambulatoire, pour un gain espéré de 370 M€. Ce chantier devrait voir le développement de la chirurgie ambulatoire, de l’hospitalisation de jour et de l’hospitalisation à domicile, ainsi que le renforcement des programmes de retour à domicile.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.