Skip to main content

Votre enfant quitte le logement familial : quelles démarches effectuer ?

Votre fille ou votre fils s’éloigne pour poursuivre ailleurs ses études ? Une étape importante, qui implique certaines démarches administratives.

Comment faire votre changement d’adresse ?

La voie dématérialisée est de plus en plus privilégiée, mais il est recommandé de communiquer une adresse postale à jour aux principaux organismes avec lesquels vous êtes en relation : établissement scolaire, banque, assurance, fournisseur Internet, prestataire téléphonique, etc.

En allant sur le site service-public.fr, vous pouvez prévenir en une seule fois et gratuitement, les structures publiques et privées : Sécurité sociale, Pôle emploi, impôts, service des cartes grises, fournisseur d’énergie (EDF, Engie, etc.).
À noter. Votre enfant part en Grande-Bretagne ? Des changements peuvent intervenir après le 31 décembre 2020, fin de la période de transition dans le cadre du Brexit.

Ouverture d’un compte bancaire : comment choisir ?

Bourses, premiers revenus, loyer à payer... l'ouverture d'un compte en banque est une étape majeure sur la voie de l'indépendance. De nombreux établissements, y compris les banques en ligne, proposent des comptes courants pour les étudiants. Découverts autorisés, type de carte, plafonds, frais de retrait... prenez le temps de comparer les offres pour déterminer celle qui correspond le mieux au profil de votre enfant et à sa situation financière.

L’assurance est-elle obligatoire pour un logement étudiant ?

Votre enfant a trouvé un studio ou un appartement à louer : il doit souscrire une assurance habitation. Elle le couvrira contre les risques locatifs (dégâts des eaux, incendie, explosion). La remise des clés par le propriétaire intervient lorsque ce dernier a reçu l'attestation d'assurance. Il est possible d'y ajouter une garantie responsabilité civile qui prend en charge les dommages causés à des tiers. Une assurance multirisques habitation comprend le plus souvent les deux.

À savoir. Lors d'une colocation, l'assurance habitation reste obligatoire. Elle se souscrit individuellement ou collectivement, dans un seul et même contrat qui mentionne le nom de chaque personne hébergée.

Devez-vous souscrire une mutuelle santé ?

Cette souscription est facultative pour un étudiant. Cependant, votre enfant peut lui-même souscrire une mutuelle santé pour compléter les remboursements de la Sécurité sociale.

Plusieurs solutions s’offrent à lui :

  • votre enfant est rattaché à votre mutuelle ? Il peut continuer à en bénéficier, mais les conditions varient selon l’âge, s’il est à votre charge ou non, etc. Renseignez-vous auprès de votre assureur.
  • Votre enfant peut également souscrire une mutuelle étudiante. Généralement, le contrat propose des garanties essentielles à un prix adapté, le temps de l’année universitaire.
  • Il peut aussi contacter un autre organisme assureur. Prenez le temps de comparer avec votre enfant les différentes formules. Le niveau de prestations varie, avec une prise en charge totale ou partielle.

Si votre enfant est en alternance, il sera affilié au régime général comme salarié (ou à la MSA dans le secteur agricole).

À noter. Le régime étudiant de la Sécurité sociale a disparu. La démarche annuelle d’affiliation n’est plus nécessaire et la cotisation est supprimée.

Qu’est-ce que la complémentaire santé solidaire ?

En cas de faibles ressources, votre enfant peut bénéficier, sous certaines conditions, de la complémentaire santé solidaire (CSS). Elle est gratuite, ou accessible contre une participation de moins de 1 € par jour, selon les plafonds de ressources.
Si votre enfant a moins de 25 ans, ne vit plus sous votre toit et est fiscalement indépendant (déclaration fiscale séparée du foyer familial), il peut faire une demande à titre individuel qui sera examinée en fonction de ses seules ressources. Le 1er avril 2020, le plafond annuel pour une personne seule était de 9 032 € et de 12 193 € (avec participation). Sur le site ameli.fr, un simulateur permet de savoir si vous pouvez prétendre à la CSS.
Les étudiants isolés qui bénéficient des aides annuelles versées par les CROUS sur le Fonds national d’aide d’urgence, peuvent prétendre à la CSS.

Faut-il changer de médecin traitant ?

Lorsque votre enfant déménage loin et durablement, changer de médecin traitant peut s’avérer opportun. Ceci lui permet d’être mieux remboursé de ses frais de santé, en restant dans le parcours de soins coordonnés (à 70 %, contre 30 % sinon).

La démarche ne demande pas de formalités particulières. Au moment de la première consultation avec ce nouveau médecin, celui-ci procède, avec votre accord, à une déclaration en ligne, directement transmise à la caisse d’Assurance maladie, qui enregistre le changement.

Sources : 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.