Immobilier, check-list des bons réflexes avant d’acheter son premier bien

 
21/03/2018

Vous allez faire votre premier achat immobilier, pour y habiter ou pour le louer, et vous voulez éviter toute mauvaise surprise. Il est donc nécessaire de réussir votre inspection pendant la visite et d’avoir les bonnes données en main avant de signer. Voici les points clé. N’hésitez pas à imprimer cette liste non-exhaustive !

checkliste-premier-bien-immobilier

Pendant la visite

Faites une inspection minutieuse

- Visitez le bien au moins deux fois à différents moments de
  la journée.
- Examinez de près les murs et les sols pour traquer fissures,
  traces d’humidité, fuites, etc.
- Évaluez le degré de luminosité en notant Le nombre
  de fenêtres, leur état et l'orientation du logement.
- Inspectez la cuisine et les sanitaires en vérifiant l’état de
  la plomberie.

- Évaluez l'isolation en vérifiant si les fenêtres et portes-fenêtres
  sont équipées d’un double vitrage et étanches à l’air.
- Vérifiez que les volets et les murs sont bien isolés.
- Étudiez la ventilation du logement en vous assurant que les bouches d’extraction et d’amenée d’air sont en bon état
  et qu'il n'y a pas de condensation sur les fenêtres ni de traces de moisissures sur les murs.

Informez-vous des consommations

- Vérifiez le nombre de prises électriques et d’interrupteurs, leur emplacement ainsi que l'état des branchements
  (fils dénudés, prises mal fixées, etc.) et du tableau électrique.
- Demandez le montant de la facture d’eau.
- Renseignez-vous sur l'état de la chaudière, le nombre et le type de radiateurs, leur emplacement et demandez
  le montant moyen des factures de chauffage.

Pensez à tout inspecter

- Visitez toutes les pièces comprises dans la vente de l'appartement ou de la maison : chambre de service, garage,
  combles, cave, etc.
- Vérifiez s'il y a des servitudes de passage ou s'il existe un raccordement au tout-à-l'égout.

Avant la signature de la promesse de vente

- Consultez les 8 diagnostics immobiliers obligatoires: surface, amiante, plomb, diagnostic de performance
  énergétique, état des risques naturels, gaz, électricité et termites.
- demandez à consulter les 3 derniers relevés de charges et les 3 derniers procès-verbaux de l'assemblée
  générale
des copropriétaires pour connaître les travaux programmés ou à venir, l'état de l'immeuble et des finances
  de la copropriété, l'existence ou non de mauvais payeurs, les procédures judiciaires en cours, etc.
- Renseignez-vous sur le montant de la taxe foncière du vendeur afin de l'intégrer dans votre budget.

Pour le financement

- Faites une simulation de crédit immobilier pour calculer vos mensualités et obtenir une réponse de principe.
- Faites jouer la concurrence pour l'assurance emprunteur dont le taux peut être négocié indépendamment du crédit
  immobilier depuis le 1er janvier 2018.
- Veillez à calculer votre taux d'assurance sur le restant dû (le plus intéressant) et non sur le capital emprunté.

 

 

Sources :
- lefigaro.fr
- seloger.com

 

Ces informations non-contractuelles sont données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et/ou préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.