Travaux d’agrandissement : prévenez votre assurance

 
26/08/2016
Travaux d’agrandissement : prévenez votre assurance

L'agrandissement du logement entraine diverses conséquences en ce qui concerne les obligations de l'assuré. L'inoccupation, les travaux, l'agrandissement sont des situations entrainant une obligation de déclaration dans des délais et suivant un formalisme spécifiques.

Un contrat d’assurance pour votre habitation

Chaque contrat d’assurance habitation est établi pour un logement bien spécifique et en fonction de différents critères, dont ceux de la superficie et de la valeur des biens garantis. Si vous souhaitez ajouter une nouvelle pièce, construire une véranda ou transformer un local en pièce à vivre, en supposant que celui-ci n'ait pas été décompté parmi les pièces, vous devez en informer votre assureur dans le délai prévu au contrat afin qu'il modifie le contrat pour qu'il couvre la totalité de votre logement, une fois celui-ci agrandi ou rénové.

Prévenir votre assureur dans les 15 jours

Vous devez informer votre assureur des changements au plus tard 15 jours après la fin des travaux, au moyen d’une lettre recommandée avec accusé de réception et en joignant le descriptif des évolutions de votre logement (pièces, portes et fenêtres supplémentaires, nouveaux biens à assurer…). Dans certains cas (monument historique, parc national, établissement recevant du public, impact environnemental...), ce délai peut être plus long. À défaut, en cas de sinistre, votre assureur pourra rejeter votre demande d’indemnisation ou la diminuer.

En cas de changement de contrat 

Votre assureur vous proposera un avenant au contrat pour qu'il corresponde à la nouvelle réalité, ce qui pourra augmenter vos cotisations. 
Si vous n'acceptez pas les nouvelles conditions, vous pourrez résilier le contrat et souscrire un nouveau contrat d’assurance habitation, auprès d’une autre société.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions