Skip to main content

Voyage : y-a-t-il des assurances pour mon animal de compagnie ?

Votre chien ou votre chat est votre plus fidèle compagnon de voyage ? Que vous partiez en France ou à l’étranger, il est plus prudent de souscrire une assurance spécifique pour votre animal préféré.

Si vous ne souhaitez pas laisser votre animal de compagnie le temps d’un séjour, mieux vaut préparer votre voyage. Partir avec son animal ne s’improvise pas. Souscrire une assurance demande ainsi de s’y prendre à l’avance.

Existe-t-il des assurances pour les animaux ?

Il existe plusieurs compagnies spécialisées dans l’assurance des animaux de compagnie. Ces assurances couvrent essentiellement les frais de santé de votre animal (chien ou chat) pour un engagement à l’année ou à vie.

Le coût de l’assurance varie en fonction de la race de votre animal et de son âge. S’il s’agit d’un chien ou d’un chat, le tarif et le taux de prise en charge peuvent également différer.

Bon à savoir. Ces assurances ne doivent pas être confondu avec l’assurance responsabilité civile (souvent incluse dans votre contrat multirisques habitation, sauf en cas d’exclusion des chiens dangereux – de 1re et de 2e catégorie) qui couvre les éventuels dégâts occasionnés par votre animal.

Que couvrent ces assurances ?

Plus la formule d’assurance est complète, plus le taux de prise en charge et le plafond de protection et de garanties sont élevés. Cela peut aller de la couverture de dépenses en cas d’accidents au remboursement d’une partie des frais vétérinaires en cas de maladie ou de soins de prévention (dépenses prévisibles comme les vaccins, la visite annuelle, etc…).

À noter. Les soins de prévention sont à distinguer des soins dispensés en cas de maladie (analyses, radios, etc.). Dans ce cas, une autre garantie intervient avec un taux de remboursement différent.

Mon animal est-il couvert à l’étranger ?

Si vous avez déjà souscrit une assurance pour votre animal en France, vérifiez bien qu’elle fonctionne à l’étranger. La plupart des compagnies d’assurances intègrent la prise en charge des frais de vétérinaires à l’étranger, au moins dans les pays européens. En voyage, n’oubliez pas de conserver tous les justificatifs de frais pour les transmettre à votre assurance afin d’obtenir un remboursement.

Attention. Les assurances pour animaux sont valides à l’étranger jusqu’à 3 mois de séjour. Au-delà, vous serez considéré comme résident à l’étranger et ne pourrez bénéficier de votre assurance.

Le rapatriement est-il inclus ?

Tout dépend encore une fois du niveau de couverture de votre assurance. Prenez le temps de lire les garanties du contrat ou prenez contact directement avec votre assureur pour en connaître les détails.

Selon les options souscrites, la couverture peut aussi s’étendre à des cas de figure particuliers : assistance si vous perdez votre animal, prise en charge des frais de garde au cas où vous seriez immobilisé suite à une hospitalisation et lorsqu’une tierce personne ne peut s’en occuper.

Comment bien préparer le voyage ?

Quand vous partez avec votre animal en train ou en avion, il vous faudra généralement payer un billet forfaitaire pour votre animal, dont le prix varie selon sa taille et son poids. Les tarifs appliqués diffèrent également en fonction de la compagnie choisie. Pensez à demander la politique de remboursement en vigueur en cas d’annulation ou d’imprévus,

En cabine, en soute ou en fret ?

Selon les compagnies, le poids de votre animal et celui de sa cage ne doit pas excéder 5, 6 ou 7kg pour voyager en cabine avec lui.  En cas de dépassement, il devra voyager en soute. S’il voyage en cabine, sa caisse de transport devra alors répondre à certaines exigences. Des compagnies imposent ainsi des dimensions précises pour qu’elle puisse être placée sous votre siège.

Pour le transport en soute, des normes ont été édictées par l’Association internationale du transport aérien (interdiction de cage métallique, caisse sans roues, fond recouvert d’une litière). Les compagnies peuvent y ajouter des règles supplémentaires. Si votre animal ne remplit pas les critères pour voyager en soute, il devra être transporté par fret. Notez que certaines destinations par exemple Hong-Kong ou les Émirats arabes unis imposent ce mode de transport.

Conseil. Avant de réserver vos billets, prenez soin de bien avertir la compagnie aérienne ou l’agence de voyages de la présence de votre animal lors de la réservation du voyage. Certaines compagnies n’acceptent pas tous les animaux (chiens de catégorie 1 et 2 par exemple) ou en limitent le nombre sur certaines lignes.

À noter. Afin que votre animal voyage dans de bonnes conditions, pensez à le nourrir 4 à 6h avant le vol pour éviter que sa phase de digestion ne s’effectue durant le vol. N’oubliez pas de le faire boire juste avant le voyage pour éviter qu’il ne se déshydrate.

Voyager avec son animal à l’étranger, quelles sont les obligations ?

Une visite préventive au moins 6 mois à l’avance à votre vétérinaire est ainsi vivement conseillée pour savoir si votre compagnon à quatre pattes supportera bien le voyage et, surtout, s’il est en règle pour être admis dans le pays de destination.

Pour voyager, votre animal de compagnie doit obligatoirement être identifiable (puce électronique ou un tatouage avant le 3 juillet 2011), avoir son vaccin contre la rage encore valide et son carnet de santé à jour.

À l’étranger, les législations varient d’un pays à l’autre. Au sein de l’Union européenne, votre animal doit être âgé de plus de 3 mois et disposer d’un passeport européen. Ce document peut être fourni par votre vétérinaire. Selon les pays, des formalités complémentaires peuvent aussi être nécessaires comme au Royaume Uni, en Irlande, à Malte ou en Finlande.

Attention. Si vous devez faire vacciner votre animal contre la rage pour la première fois avant un départ à l'étranger, il faudra vous y prendre à l'avance ! En effet, le vaccin contre la rage est réglementairement valide a minima 21 jours après la date de vaccination.

En dehors des frontières de l’UE, un vétérinaire titulaire sanitaire doit établir les certificats de vaccination et de bonne santé de votre animal. Contactez l’ambassade ou le consulat en France du pays de votre destination (et de transit) pour connaître les obligations sanitaires et les conditions d’entrée de votre animal. Certains pays comme l’Australie ou le Japon les réglementent très fortement (permis d’importation, quarantaine). Prévoyez un délai d’au moins 10 jours pour effectuer toutes les formalités, voire de plusieurs mois pour les pays qui exigent une quarantaine.

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.