Skip to main content
Comment éloigner les insectes en douceur ?

Comment éloigner les insectes en douceur ?

L'été est là et les températures en hausse nous incitent à profiter de l’extérieur. Repas dans le jardin, pique-nique dans un parc ou petit verre à la terrasse d'un café… Des plaisirs qui peuvent être gâchés par l’intrusion des moustiques, frelons, guêpes ou fourmis, même dans nos intérieurs ! 

Les bons gestes pour éviter l’invasion

À l’extérieur 

Pour ne pas être envahi, la première précaution à prendre est d’éliminer l'eau stagnante, car c'est là que pondent les femelles moustiques. Quelques centilitres de liquide suffisent pour procurer un nid douillet aux larves.

  • Après une averse, n’oubliez pas de vider les récipients contenant de l'eau dans votre jardin : jouets d'enfant, coupelles, pots ; 
  • Couvrez avec un tissu les réservoirs d’eau (citernes, bassins, bidons d’eau) ; 
  • Vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie et nettoyez régulièrement les gouttières et les caniveaux ; 
  • Limitez également les lieux de repos des moustiques en débroussaillant et taillant les herbes hautes et les haies, en élaguant les arbres et en ramassant les fruits tombés et les débris végétaux.  

À l’intérieur

  • Pensez à changer l’eau des fleurs une fois par semaine ou remplacez l’eau des vases par du sable humide. 
  • Les insectes sont attirés par la nourriture, notamment le sucre. Ne laissez pas traîner les restes sur la table, essuyez soigneusement les goulots des bouteilles de sirop ou de sodas, qui sont de véritables appâts à guêpe. Rangez le pain dans un endroit hermétique pour ne pas le retrouver farci aux fourmis.

À noter, les insectes sont la nourriture de certains prédateurs. Ainsi, les chauves-souris peuvent capturer 600 insectes par heure et les hirondelles se délectent également des moustiques. Installez un nichoir dans votre jardin et profitez de la venue des oiseaux. Si vous avez un bassin, pensez à y intégrer des grenouilles, notamment des rainettes. 

Misez sur les plantes 

Les insectes sont sensibles aux odeurs et certaines leur déplaisent. Les fourmis et les mouches ont ainsi une aversion pour le basilic, le vinaigre blanc et l’ail. La verveine citronnée, la lavande ou les géraniums sont réputés pour rebuter les moustiques et les guêpes. 

À noter, les guêpes ont aussi en horreur des effluves de café. Une astuce ? Faites bruler du café moulu non utilisé puis versez-le dans des soucoupes que vous placerez près de vos fenêtres. 

Les ventilateurs sont vos alliés 

Dans le sud, vous avez peut-être remarqué que les jours de Mistral sont des jours sans moustique ? Ces derniers ne sont pas adeptes des turbulences. Placer un ou deux ventilateurs à proximité de votre transat ou de la table du repas vous permettra de profiter sans encombre de ce moment de détente.

Conseils pour se protéger des moustiques dans les pays chauds

Réalisez des pièges à insectes

Les insectes sont particulièrement présents à proximité des étangs ou des troupeaux. Les mouches en particulier, peuvent être pénibles et envahissante. Il est possible de réaliser des pièges aussi bien pour les mouches que pour les guêpes, avec une bouteille en plastique coupée en deux, un peu de sirop et de la levure. Les insectes attirés par le sucre entrent dans la bouteille, dont le goulot a été retourné dans la base et ne peuvent plus en sortir.

Pensez aux huiles essentielles qui peuvent être efficaces  

Pour pouvoir être commercialisé comme un produit dit « antimoustique », il doit présenter des substances actives qui sont listées sur le site de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA). Cette dernière liste les substances autorisées ayant des propriétés chimiques répulsives reconnues : 

  • huiles essentielles de menthe ; 
  • huile essentielle de lavande ; 
  • citronellal, composant majeur de l'huile essentielle de citronnelle ; par exemple, l'essence de citronnelle de Java en renferme de 32 à 45 % ; 
  • extrait de margousier ; 
  • géraniol, molécule qui forme une majeure partie des huiles essentielles de rose et de palmarosa. Il est aussi présent dans les huiles essentielles de géranium, citron et citronnelle ;
  • huile essentielle de lavandin ;
  • citriodiol, molécule produite à partir d'huile essentielle d’eucalyptus citronné ;
  • extrait de Chrysanthenum cinerariaefolium. 

Les huiles essentielles de citronnelle de Java, de géranium, d'eucalyptus citronné...  sont notamment réputées efficaces en application cutanée et sur les vêtements pour éloigner les moustiques
Attention cependant à éviter les zones sensibles (yeux, bouche et muqueuses) qui peuvent réagir à l’effet concentré des huiles essentielles. Sachez également que les huiles essentielles sont déconseillées pour les femmes enceintes ou allaitantes et les bébés !

À noter, le Haut Conseil de la santé publique considère que les huiles essentielles utilisées comme répulsifs cutanés ont une durée d’efficacité généralement inférieure à 20 minutes. Il faudra en réappliquer régulièrement ou les diffuser dans l’air ambiant grâce à un diffuseur d’huile essentielle. Les bracelets anti-insectes et les appareils à ultrasons sont quant à eux considérés comme inefficaces. 

Sources :

  • DGCCRF  
  • Haut Conseil de la santé publique

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.