Skip to main content

Vaccination obligatoire depuis 2018

Depuis le 1er janvier 2018, tous les enfants de moins de 18 mois  doivent être vaccinés contre 11 maladies. L’objectif est de vacciner les enfants pour éviter les épidémies.

Quels vaccins sont concernés ?

La réapparition de maladies comme la rubéole, entre 2008 et 2011, a relancé le débat de la vaccination en France avec 40 000 cas recensés sur le territoire national, 10 décès et 1 500 complications graves. En effet, si la vaccination est un choix personnel, elle implique la collectivité car elle concerne des maladies transmissibles. C’est pour cette raison que le gouvernement a rendu obligatoires huit vaccins.

Quels sont ces 11 vaccins obligatoires pour les nouveaux nés ou enfants de 18 mois ou moins :

  • La diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP).
  • La coqueluche.
  • L’hépatite B.
  • La rougeole.
  • Les oreillons.
  • La rubéole.
  • La bactérie Haemophilus influenzae.
  • Le pneumocoque.
  • Le méningocoque C.

En pratique, les enfants reçoivent 10 injections sur 2 ans. Ces vaccinations obligatoires  sont intégralement prise en charge par l’Assurance maladie (65%) et votre complémentaire santé (35%). Si vous n’avez pas de mutuelle, les centres de vaccination vous proposeront une prise en charge totalement gratuite.

Quelles conséquences en cas de refus de vaccination ?

Les parents qui souhaitent inscrire leurs enfants en garderie, en crèche, ou tout simplement à l’école, ne pourront le faire que s'ils se soumettent à l’obligation de vaccination.

Sources

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.