Alors que plus de 450 000 ménages ont été victimes de cambriolages ou de tentatives de cambriolage de leur résidence principale en 2010 selon l'Observatoire national de la délinquance, Generali fait pour vous le point sur les formalités à réaliser pour faciliter votre remboursement.

Vous avez été cambriolé, que faire ?

  • Alertez immédiatement la gendarmerie ou le commissariat le plus proche (dans un délai de 48 h maximum) et portez plainte (en n’oubliant pas de récupérer votre certificat de dépôt de plainte).

 

Dans un délai de 48 h maximum, envoyez la déclaration de sinistre signée à votre assureur avec les informations minimum suivantes :

  • votre numéro de contrat d’assurance habitation
  • la date, l’heure et les circonstances de votre vol (mode d’introduction)
  • le dépôt de plainte,
  • les témoignages s’il y a lieu
  • l'état de perte estimatif chiffré, certifié, sincère et véritable.

 

Dans un délai de 15 jours complétez votre déclaration par :

  • les pièces justificatives de l'existence et de la valeur des biens volés ou détériorés,
  • la facture ou le devis de réparation des détériorations immobilières.

Comment prouver l'existence et la valeur des biens volés ou détériorés ?

  • Les biens déteriorés :

Conservez-les : ils serviront de preuve de leur existence et pourront éventuellement faire l’objet d’une expertise pour déterminer leur valeur.

 

  • Les biens volés :

Pour prouver l’existence et la valeur des biens volés, les justificatifs suivants vous seront les plus utiles :

  • vos factures d'achat
  • vos certificats de garantie
  • vos actes notariés
  • les expertises préalables de vos biens, les certificats d'expertise et d'authenticité délivrés avant sinistre
  • vos bordereaux d'achat en vente publique
  • vos talons de chèques en complément d'autres justificatifs.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.