Skip to main content
Être bien remboursé en cas de cambriolage

Être bien remboursé en cas de cambriolage

Victimes d'un cambriolage ou d'une tentative d'effraction de votre résidence ? Quelles sont les formalités à réaliser pour vous faire rembourser ?

Alors que plus de 233 500 ménages ont déclaré avoir été victimes d'un cambriolage ou d'une tentative d'effraction de leur résidence principale au cours de l'année 2017 selon le ministère de l'Intérieur, Generali fait pour vous le point sur les formalités à réaliser pour faciliter votre remboursement.

Vous avez été cambriolé, que faire ?

Alertez immédiatement la gendarmerie ou le commissariat le plus proche (dans un délai de 48 h maximum) et portez plainte (en n’oubliant pas de récupérer votre certificat de dépôt de plainte).

Si vous êtes garanti contre le vol, dans un délai de 48 h maximum à partir du moment où vous en avez connaissance, déclarez le sinistre à votre assureur avec, au minimum, les informations suivantes :

  • votre numéro de contrat d’assurance habitation ;
  • la date, l’heure et les circonstances de votre vol (mode d’introduction) ;
  • la copie de votre dépôt de plainte ;
  • les témoignages si vous en avez ;
  • si possible, la description des dommages avec la liste et l'évaluation des biens volés ou à défaut les premières indications de dommages.

Complétez votre déclaration par :

  • les pièces justificatives de l'existence et de la valeur des biens volés ou détériorés ;
  • la facture ou le devis de réparation des détériorations immobilières.

Comment prouver l'existence et la valeur des biens volés ou détériorés ?

  • Les biens détériorés

    Conservez-les et prenez en des photos que vous pourrez remettre à votre assureur : ils serviront de preuve de leur existence et des dommages subis. Ils pourront éventuellement faire l’objet d’une expertise pour déterminer leur valeur.
  • Les biens volés

    Pour prouver l’existence, la propriété et la valeur des biens volés, les justificatifs suivants vous seront les plus utiles :
    • vos factures d'achat ou toute preuve de propriété ;
    • vos certificats de garantie ;
    • vos actes notariés ;
    • lorsque vous en avez, les expertises préalables de vos biens, les certificats d'expertise et d'authenticité réalisés avant votre sinistre ;
    • vos bordereaux d'achat en vente publique ;
    • vos preuves de paiement (relevé de comptes bancaires, talons de chèques) en complément d'autres justificatifs.
    • et tout document, éléments ou témoignage permettant de justifier de l'existence, la propriété, la valeur des biens qui vous ont été volés.

 

Ces informations non-contractuelles sont données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Elles en se substituent pas aux conditions générales et particulières de votre contrat auxquelles il convient de vous reporter en cas de sinistre garanti ou demande de prestation. La compagnie ne saurait être tenue responsable d'un préjudice d'aucune nature lié aux informations fournies.

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.