Skip to main content
Ballon Generali à Paris

Observer et sensibiliser

La sensibilisation du public au réchauffement climatique et la prévention des risques que la pollution fait peser sur notre santé constituent deux axes importants de notre engagement environnemental.

 

Scruter la qualité de l’air parisien

Nous sommes ainsi partenaires du Ballon de Paris depuis 2013. Permettant aux visiteurs de survoler Paris à 150 mètres d'altitude, l’Observatoire atmosphérique Generali est surtout le premier laboratoire urbain volant. Installé dans le parc André Citroën (XVème arrondissement), il a la double mission d’étudier la qualité de l’air et de sensibiliser le public aux effets de la pollution.

Remplacé le 21 mars 2018 par un ballon doté de nouveaux instruments, il permet désormais d'étudier la pollution à l'ozone du sol à 300 mètres d'altitude et de réaliser une cartographie 3D des particules fines du ciel de Paris, grâce à la technologie LIDAR développée avec le CNRS.

Son dispositif d'information a par ailleurs été amélioré, avec un affichage de la qualité de l'air à Paris sous forme de pictogrammes pendant la journée. La nuit, c'est la totalité de la surface du ballon qui change de couleur (du vert au rouge), selon la qualité de l'air relevée, en temps réel, par AirParif. 
 

 

Sensibiliser à la fonte de la banquise


Première traversée de l’océan Arctique en ballon, l’expédition à bord du Generali Arctic Observer a contribué à éclairer le public, en particulier les jeunes générations, sur l’impact des émissions croissantes de CO2 dans l’atmosphère et les océans. Entreprise en avril 2020 par Jean-Louis Etienne, médecin-aventurier et fervent défenseur de la planète, elle a permis d’explorer 3 130 kilomètres depuis le ciel.

Generali Artic Observer

« Le périple de Jean-Louis Etienne dans l’océan Arctique a été une grande aventure, à vocation scientifique mais aussi pédagogique. C’est un conteur exceptionnel, qui réussit à sensibiliser le grand public tout en expliquant les débats scientifiques. » Marie-Christine Lanne, Directrice de la communication et des engagements sociétaux de Generali France.
 

Generali France et les ballons d’observation environnementale


Avril 2010 : Expédition Generali Arctic Observer avec Jean-Louis Etienne. 3130 km de traversée du Spitzberg à la Sibérie.
Mars 2013 : Gonflement de l’Observatoire atmosphérique Generali.
Novembre 2014 : Les résultats enregistrés depuis dix-huit mois à bord du Ballon Generali sont présentés à la presse.
21 Mars 2018 : Gonflement du nouveau Ballon Generali.

Partager