Skip to main content
Les cabinets d'expertise-comptable peuvent communiquer

Les cabinets d'expertise-comptable peuvent communiquer

Depuis 2014, la loi autorise les cabinets d’expert à faire de la publicité de leurs services. Même si tout n’est pas permis, vous bénéficiez aujourd’hui de nombreux leviers de visibilité, qui sont encore pourtant rarement exploités. Quelles en sont les limites légales ? Et par où commencer ? Explications.

Pourquoi communiquer ?

Comme pour n’importe quelle entreprise, la communication est un outil essentiel si vous voulez améliorer les performances de votre cabinet. La concurrence est en effet forte entre les cabinets. Être bon aujourd’hui ne suffit pas, il faut aussi être visible ! Vous devez absolument valoriser vos actions afin de vous démarquer et attirer une clientèle nouvelle. En communiquant, vous vous donnez les moyens de toucher des prospects, mais vous contribuez aussi à vous construire une bonne image, voire à améliorer la fidélisation de vos clients.

Comment communiquer ?

Utiliser les différents médias à votre disposition permet avant tout de mettre en avant votre expertise auprès de vos clients actuels et futurs. Produisez par exemple des contenus pédagogiques qui vous feront gagner en crédibilité. Cela vous aidera également à promouvoir votre actualité et pourquoi pas les succès que le cabinet a rencontrés. L’idée est de rester proche de vos clients. Il est possible aussi de mettre en avant des avis positifs qui servent de « preuve » pour convaincre vos prospects.

Communiquer, mais dans quelles limites ?

Attention toutefois : cette possibilité récente de communiquer pour les experts-comptables est fortement encadrée. Si, depuis le 22 août 2014, vous pouvez en effet effectuer des actions de promotion et démarchage, celles-ci doivent être compatibles avec les règles déontologiques et professionnelles. Plus précisément, vous devez respecter l’indépendance, la dignité et l’honneur de votre profession. Vous ne pouvez pas enfreindre les règles du secret professionnel et de loyauté envers vos clients et les membres de la profession. Votre expression doit rester décente et empreinte de retenue. Et vous ne pouvez pas non plus faire de publicité comparative. 

Choisir des outils de communication classiques

Première étape incontournable : développer un visuel de votre marque en créant un logo à partir du nom du cabinet. Vous pouvez même y adjoindre une « base line », petite phrase explicative d’accroche, pour faire passer un message qualifiant votre cabinet. Ce logo, qui doit attirer l’œil tant au niveau graphique que par sa couleur, doit refléter votre état d’esprit. Il pourra être décliné sur des cartes de visite, du papier à en-tête, des plaquettes…
Autre outil intéressant : la revue papier. Une lettre distribuée périodiquement comportant des informations pratiques pour votre cible valorise l’expertise de votre cabinet. Elle suscite l’intérêt, voire crée le besoin : l’un de vos clients peut par exemple se rendre compte que vous excellez dans les conseils en stratégie informatique ! Mais attention, cet outil nécessite du temps en matière de rédaction et de mise en page. 
Il est possible également d’organiser ou de participer à des conférences ou des formations dans vos domaines de compétences. Là aussi, vous valorisez votre expertise et touchez directement des clients potentiels.

Opter pour les incontournables outils digitaux

Aujourd’hui, avoir un site internet est indispensable pour gagner en visibilité vis-à-vis des clients mais surtout des prospects. Vous pouvez y décrire vos compétences, vos offres de prestations, vos actualités. C’est aussi une bonne façon de vous présenter ainsi que vos collaborateurs et d’insérer des vidéos pratiques. Pour créer du trafic sur votre site, pensez à développer une newsletter qui présentera périodiquement les contenus ajoutés sur votre site à vos clients et prospects pour leur donner envie de venir faire un tour sur votre site internet. 
Le « digital signance » présente également des atouts. En plaçant un écran dans la salle d’attente par exemple, vous pouvez diffuser des présentations numériques d’actualités législatives, du cabinet, proposer des missions... sous un format attractif. Non seulement cela fait vivre l’accueil de votre cabinet mais cela permet de faire passer des messages directement à vos clients. Par exemple : pourquoi ne pas externaliser vos paies auprès de notre cabinet ?

Surfer sur les réseaux sociaux

Profitez également des réseaux sociaux ? Ils permettent d’échanger directement avec vos clients. Au travers d’une page entreprise sur Facebook ou LinkedIn, d’un compte professionnel sur Twitter, vous pourrez mettre en avant votre savoir-faire, permettre à vos clients de commenter ou de discuter, être plus accessible. Vous pouvez également les inviter à participer à des événements sur des thèmes qui les concernent : par exemple une conférence sur la nouvelle loi de finances et les implications sur leur société. Ils pourront échanger avec vous dans un contexte différent. Si le coût de ce type d’opération est faible, gardez tout de même en tête que cela requiert du temps.

Soignez votre e-réputation !

L’e-réputation est la manière dont est perçu votre cabinet, vous-même ou l’un de vos collaborateurs, par les internautes. C’est l’image qu’ils s’en font, et qu’ils peuvent diffuser autour d’eux. Elle est donc un allié important si votre notoriété est bonne mais peut aussi devenir un ennemi de taille si par exemple des clients postent des commentaires négatifs ou calomnieux. Il est indispensable de vous tenir informé de ce que l’on dit de vous sur le web, pour éviter la diffusion de fausses informations et l’amplification de rumeurs. L’important est de réagir surtout rapidement, avant que votre réputation ne soit totalement entachée.
 

 

Partager