Concours étudiants et Junior-Entreprises : de vrais leviers de développement

 
13/01/2016
Concours étudiants et Junior-Entreprises : de vrais leviers de développement

Des Junior-Entreprises aux concours étudiants, le point sur des initiatives originales et porteuses.

Junior-Entreprises : des structures associatives

Nées il y a presque 50 ans, les Junior-Entreprises sont des associations loi 1901 à but non lucratif, développées dans le cadre d’une université ou d’une grande école. À vocation économique et pédagogique, elles réunissent des étudiants triés sur le volet, désireux de mettre en pratique leurs connaissances théoriques.

 

Elles réalisent, pour le compte d’entreprises, des missions relevant des domaines de compétence de leur établissement.

Encore méconnues en France, elles comptent pourtant parmi leurs clients les fleurons de l’économie française et peuvent rendre de nombreux services à tout type d’entreprise, PME et TPE en tête.

 

Une compétence peu coûteuse

170 Junior-Entreprises existent en France, réunissant près de 20 000 étudiants. Chaque année, elles résolvent plus de 2 000 problématiques. 

Et leurs atouts sont nombreux :

  • selon la spécificité de l’établissement, elles peuvent intervenir dans des domaines très variés, de l’architecture à la chimie, de l’informatique à l’agronomie, en passant par le génie civil ou encore les ressources humaines ;
  • détenteurs de savoir-faire de haut niveau, les étudiants qui œuvrent dans ces structures disposent d’un large champ de compétences (étude de marché, analyse financière, réalisation de business plan, étude de faisabilité, stratégie marketing, mais aussi création de logiciels ou de sites web) ;
  • ils posent un regard neuf sur les problématiques entrepreneuriales ;
  • n’ayant pas vocation à faire du profit et bénéficiant d’un régime fiscal spécifique, les Junior-Entreprises facturent leurs prestations trois fois moins cher, en moyenne, qu’un cabinet de conseil classique.

 

Comment les solliciter ?

Regroupées au sein de la Confédération nationale des Junior-Entreprises, ces structures sont labellisées et auditées chaque année. Les entrepreneurs souhaitant les employer sont invités à prendre contact directement avec leur conseil d’administration, chargé d’évaluer l’intérêt pédagogique et la faisabilité de la mission. La durée de l’intervention, le budget, la méthodologie et l’échéancier sont précisés dans un avant-projet, et un contrat est ensuite signé entre le client et la Junior-Entreprise.

 

Des concours partout en France

La majorité des chambres consulaires et des Régions, diverses associations et fédérations organisent périodiquement des concours ouverts aux jeunes élèves, lycéens et étudiants porteurs de projets.

Destinées à encourager les vocations entrepreneuriales, ces initiatives donnent à de nombreux jeunes l’occasion de soumettre leur savoir à l’épreuve du terrain. Pour les entreprises, elles constituent autant d’opportunités de découvrir des talents potentiels et de recruter, au sein de ce vivier particulièrement actif, de futurs collaborateurs motivés et bénéficiant déjà d’une première expérience.

 

Pour en savoir plus

junior-entreprises.com

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.