Skip to main content
Plaisance : comment sécuriser et contrôler votre installation de gaz à bord ?

Plaisance : comment sécuriser et contrôler votre installation de gaz à bord ?

Le gaz représente un important risque d'incendie et même d'explosion à bord de votre bateau. Plus lourd que l'air, le gaz se stocke dans les fonds de cale et il suffit d'une étincelle (batteries, alternateurs, démarreurs, moteurs…) pour que votre bateau prenne feu. Il est nécessaire de sécuriser votre installation de gaz à bord et de la contrôler régulièrement. États des lieux des mesures nécessaires et des bons réflexes pour naviguer l’esprit tranquille.

Installez un détecteur de fuites de gaz

Il est indispensable d’installer un détecteur de fuite à la sortie du détendeur situé immédiatement derrière les bouteilles. Il indique de manière visuelle, en temps réel, la présence d’une fuite, même légère dans le réseau. Il existe également des modèles munis d’une électrovanne, qui coupera le gaz si sa présence est détectée.
Vous pouvez également monter un détecteur de gaz électronique fixe. C’est un appareil que l’on place dans le carré et qui détecte la présence de gaz. Attention : en cas de fuite, le propane et le butane sont des gaz plus lourds que l’air qui s’accumulent au ras du sol. Il faut adapter la position du détecteur en ce sens.
A noter : surveillez régulièrement la pile ou la batterie du détecteur !

Mettez en place des flexibles armés inoxydables

Il est vivement conseiller de remplacer les flexibles caoutchoucs par des flexibles armés inox dont la durée de vie est illimitée. A la différence des modèles caoutchouc, ils sont insensibles au ragage et résistant à la corrosion.

Contrôlez tous les ans le circuit de gaz

1. Remplacez les joints de votre installation

Côtés réservoir

  • Changer les joints caoutchouc côté bouteille et côté coupleur-inverseur.
  • Changer le joint caoutchouc côté tuyau rigide.
  • Ne jamais trop forcer au serrage (serrer à la main) : le joint ne doit pas être fortement écrasé, il perdrait son étanchéité

Côté appareil

Remplacez également les joints d'entrée et de sortie robinet/détendeur basse pression ainsi que ceux de tous les appareils par des joints caoutchouc.

A noter : lors du changement des joints, effectuez un contrôle visuel de toutes les connexions.

2. Vérifiez le fonctionnement des thermocouples de tous les appareils.

La sécurité par thermocouple pour les plaques de cuisson au gaz ou les chauffe-eaux permet de couper automatiquement l’arrivée du gaz en cas d’extinction de la flamme. Si un courant d’air éteint la flamme, l’arrivée du gaz est obstruée et vous êtes en sécurité. Après avoir éteint la flamme, on doit entendre un “clac” coupant l'alimentation au niveau de l'appareil.

3. Contrôlez l'étanchéité du circuit

Méthode 1 : test au spray détecteur de fuites
Passez à la bombe de détecteur de fuites l'ensemble du circuit et plus particulièrement les raccords. S’il n’y pas de bulles tout va bien. Si des bulles apparaissent, coupez le gaz et effectuez les réparations nécessaires ! Coût du spray : environ 5,00 €

Méthode 2 : test à l'air comprimé
Il s'agit de mettre en pression le circuit et de contrôler au bout de 10 minutes une éventuelle baisse de pression. Il existe deux manières de procéder.

Utilisez un appareil de test comprenant un compresseur à piles et un manomètre précis. Il faut compter environ 280 € pour cet appareil.

Confectionnez un contrôleur maison en réalisant un Té (raccord de plomberie) équipé :

  • d‘un raccord gaz mâle sur une branche (pour une connexion en lieu et place  d'un appareil gaz) ;
  • d’un raccord type valve de pneu ou de vélo (pour y brancher une pompe) sur une seconde branche ;
  • d’un raccord compatible avec un manomètre à gaz (calibre en millibars) sur la troisième branche.

Pompez à 60 ou 70 millibars et attendez 10 minutes pour vous assurer que la pression au manomètre ne chute pas. Il faut compter environ 40 € pour le manomètre gaz.

Adoptez les bons réflexes pour naviguer tranquillement

  • Fermez systématique les vannes de gaz côté bouteille et côté appareil en dehors de toute utilisation.
  • Pesez le réservoir après remplissage en usine à gaz dans des pays exotiques (des pressions deux à trois fois supérieures à la normale peuvent survenir !).
  • Remplacez, en maintenance préventive, les détendeurs tous les 5 ans (ils comprennent une membrane relativement fragile). En l’absence de détendeur, le gaz en moyenne pression parvient aux appareils ce qui provoque des flammes d’un mètre de haut sur un réchaud.
  • Réaliser un contrôle gaz annuel et changer régulièrement tous les joints.

Découvrez l'infographie sur la prévention des risques d'incendies à bord.

 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.