assurance obsèques, contrat en capital ou en prestations ?

Obsèques : faut-il choisir un contrat en capital ou en prestations ?

Pour préparer son départ sereinement, il existe 2 types de contrat obsèques. Le point sur la formule la plus adaptée à chaque situation.

Aider ses proches à faire face à son décès

Le prix total des obsèques, hors caveau et concession, s'établit à 3 350 euros en moyenne, selon une enquête de l'UFC-Que Choisir menée en juin 2014. Un montant qui peut rapidement augmenter dans certaines villes où la rareté des caveaux et des concessions entraîne la hausse des prix, ou bien s’il est envisagé l’achat et la construction d’un monument funéraire.

De plus, les tarifs pratiqués varient considérablement d'un opérateur à l'autre, de 1 347 euros à plus de 6 649 euros, selon l’UFC-Que Choisir.
Aujourd’hui, le capital décès versé par le régime général est fixé forfaitairement à 3 404 euros. Un montant faible pour prendre en charge l’intégralité des dépenses induites par sa propre disparition, des frais funéraires aux frais de succession, en passant par la baisse de revenus occasionnée par le décès. 

Souscrire un contrat obsèques peut donc s’avérer judicieux pour soulager ses proches le moment venu, en préparant et finançant soi-même ses funérailles. Ces contrats sont accessibles à toute personne majeure.

Avec cette assurance spécifique, en contrepartie du versement de cotisations périodiques, les bénéficiaires se voient garantir le versement d’un capital pouvant atteindre jusqu’à 15 000 € quelle que soit la date du décès.

Quel contrat choisir ?

Il existe 2 types de contrats pour soutenir ses proches au moment de ses obsèques.

Pour financer ses obsèques : le contrat de financement

Comme son nom l’indique, un contrat de financement sert à anticiper le financement de ses obsèques. À ce contrat, il n’est pas associé d’offre de prestations obsèques définies à l’avance.

En contrepartie de cotisations, ce contrat permet de constituer un capital pouvant atteindre jusqu’à 15 000 euros*, dédié au financement des obsèques.

Au moment des funérailles, cette somme sera versée au(x) bénéficiaire(s) désigné(s). Exclusivement réservée au financement des obsèques, elle sera débloquée sur présentation de la facture des prestations.

Ce capital étant disponible rapidement**, les proches n’auront pratiquement aucun frais à avancer. Si le bénéficiaire est le conjoint ou partenaire de PACS, les capitaux versés seront totalement exonérés de taxes et de droits de succession.

* Ce capital peut s’avérer insuffisant pour régler l’intégralité des obsèques. En cas d’arrêt de paiement des primes périodiques ou temporaires, le capital est réduit. Ce capital peut être doublé en cas de décès par accident.
** La garantie est immédiate en cas de décès par accident. En revanche, un délai de carence s’applique en cas de décès par maladie.

Pour anticiper l’organisation de ses funérailles : le contrat en prestations

Si l’on souhaite décharger sa famille des difficultés d’organisation des obsèques et des choix de sépultures que souhaiterait voir respecter l’assuré, il est alors plus judicieux de choisir un contrat obsèques en prestations.

Les contrats en prestations permettent d’organiser l’intégralité de ses funérailles de son vivant. Tout est anticipé de A à Z, du choix du prestataire funéraire*** aux modalités d’organisation des obsèques (inhumation ou crémation), en passant par le niveau de prestations choisi (type de cercueil et de plaque gravée, faire-part et cartes de remerciement, corbillard, nombre de porteurs, type de fleurs, cérémonie religieuse ou civile…).

Ce n’est pas tout. Tout comme pour un contrat de financement, le contrat en prestations prévoit le versement d’un capital décès, pouvant atteindre jusqu’à 15 000 euros. Cette somme étant débloquée rapidement, les proches n’auront quasiment rien à payer. Si le bénéficiaire est le conjoint ou partenaire de PACS, les capitaux versés seront totalement exonérés de taxes et de droits de succession.

Par ailleurs, le contrat en prestations comporte une assistance. Aussi, les proches seront accompagnés tout au long des démarches administratives et logistiques occasionnées par le décès. Le moment venu, ils auront accès à des conseils d’experts et à un soutien psychologique, ainsi qu’à un bouquet de services : réservation d’une chambre d'hôtel, taxi, organisation de prestations funéraires spécifiques…

De quoi décharger sa famille de formalités délicates à un moment particulièrement douloureux, tout en garantissant l’exécution des dernières volontés.

*** Le choix de l’opérateur reste libre même en cas de contrat référençant un opérateur funéraire.

Quel mode de financement privilégier ?

Quelle que soit la formule retenue, il existe 2 manières de se constituer un capital obsèques, par le versement de cotisations temporaires ou viagères.

Plus on commence à cotiser jeune, et plus le montant des cotisations sera faible. Quand on est jeune, mieux vaut privilégier le versement temporaire au viager.

Dans les 2 cas, le capital choisi lors de l’adhésion est garanti pendant toute la vie, quels que soient son âge et l’évolution de son état de santé.

Quelle que soit la formule choisie, aucun questionnaire médical n’est requis.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions