Profiter de la retraite pour enrichir vos connaissances ? En reprenant des études interrompues par vos obligations professionnelles ou familiales, retrouvez le plaisir des discussions animées, le crissement du stylo sur la page blanche, bref l'ambiance de la fac... sans le stress des examens ! Suivez le guide...

Les Universités du temps Libre

Vous êtes en pleine forme, disposez de temps, pourquoi ne pas retrouver les bancs de la fac ? Rencontrer des gens qui partagent vos centres d'intérêt, se dépayser grâce à un cours sur l'égyptologie ou les "écrivains voyageurs", s'initier à l'informatique ou découvrir les causes du réchauffement climatique pour mieux participer au débat public... La palette des cours accessibles à tous âges ne cesse de s'élargir. Vous reprendrez bien un peu de culture ?

Première solution, les Universités du Temps Libre ou Universités Tous Ages (UTA). Nées à Toulouse en 1973, elles n'ont pas cessé de croître depuis. Plus de 70 000 étudiants sont aujourd'hui regroupés au sein de l'U.F.U.T.A. (Union Française des Universités pour Tous Ages), dans 45 établissements et 250 antennes réparties dans toute la France.

Que peut-on étudier ?

Selon l'UTA dont vous dépendez, sa localisation géographique et la demande des étudiants inscrits, vous trouverez un vaste choix, du cours d'initiation à l'informatique aux cours de langues, de l'histoire de l'art aux sciences fondamentales. De nombreuses conférences traitent de sujets actuels (écologie, santé, politique européenne...). Les UTA proposent aussi des activités culturelles et ludiques (ateliers d'écriture, de création multimédia, botanique, cuisine, astuces pour entretenir sa mémoire...), des visites de musées et même du sport (gym, yoga, randonnées...). Pensez dans ce cas à vous protéger avec une assurance GAV : elle vous couvrira en cas d'accident, aussi bien pendant vos activités de loisirs que chez vous.

Comment s'inscrire ?

Les UTA ouvrent leurs inscriptions en septembre / octobre, mais beaucoup admettent les étudiants en cours d'année. Les frais, variables selon l'université, sont de l'ordre de 40 à 120 €, souvent réduits à 10 ou 15 € pour les personnes non imposables. A cela s'ajoute entre 15 € et 75 € par activité suivie.
Aucun diplôme n'est nécessaire, ces études n'étant sanctionnées par aucun examen !

Les cours à distance

Apprendre chez vous et à votre rythme peut constituer une bonne solution si vous ne pouvez vous déplacer ou ne disposez pas d'université à proximité. L'enseignement à distance a bien changé et tire désormais profit de toutes les ressources de l'image et du son (DVD multimédia, vidéos pédagogiques sur Internet...)

Seul bémol : sans l'émulation de la présence d'autres élèves, l'enseignement à distance risque d'émousser les meilleures volontés... Fixez-vous des plages horaires fixes pour travailler, et si possible un espace de travail dédié afin de garder motivation... et concentration !

Où se renseigner ?

La référence reste le Centre National d'Enseignement à Distance (CNED), 1er opérateur de formation tout au long de la vie en Europe. Culture générale, langues, histoire, géographie, informatique... le CNED dispense 250 formations débouchant ou non sur un diplôme. Elles sont assurées par plus de 6 700 professionnels pour la conception, l'évaluation et l'accompagnement, répartis dans 8 centres régionaux. 80% des 300 000 inscrits sont des adultes. Côté tarifs, ils sont variables selon les matières et les formules choisies.

Enfin, sachez que le CNED a développé des partenariats avec les Universités du temps libre, afin de rendre accessible sous forme de CD la plupart des enseignements des UTA.

Pour plus d'informations : le site du CNED

Reprendre un cursus universitaire

Si vous souhaitez reprendre la filière universitaire classique, l'admission peut se faire à tout âge, à condition d'avoir les diplômes requis ou admis en équivalence. Dans le cas contraire, vous pouvez soit adopter le statut d'auditeur libre, soit demander une validation de vos expériences professionnelles pour un accès dérogatoire à la formation retenue.

Le statut d'auditeur libre

Il permet à toute personne intéressée de s'inscrire à l'Université sans condition préalable de scolarité ou de diplôme. Les auditeurs libres assistent aux cours magistraux dans la limite des places disponibles, mais ne participent ni aux T.P (travaux pratiques) ni aux T.D (travaux dirigés). Ils ne passent pas non plus les examens.
L'inscription en tant qu'auditeur libre est payante (entre 40€ et 140€ selon l'université). Elle n'est pas possible dans toutes les matières : renseignez vous auprès du responsable de l'UFR ou du département correspondant à la discipline choisie.

La Validation d'acquis professionnels (VAP)

Vous souhaitez reprendre un vrai cursus diplomant à la fac mais ne disposez pas des diplômes nécessaires ? Optez pour la procédure de Validation des acquis professionnels.
Un jury déterminera, sur dossier ou après entretien, quelle équivalence donner à votre expérience professionnelle, aux formations que vous avez suivies et à vos acquis personnels. Il pourra, dans certains cas, prescrire une remise à niveau et/ou vous dispenser de certains enseignements.

Renseignez-vous auprès du service des équivalences de l'université de votre choix.

La validation des acquis de l'expérience (VAE)

Dans certains cas, vous pourrez même obtenir directement un titre ou un diplôme, sans formation complémentaire, grâce à la procédure de Validation des acquis de l'expérience. Elle prend en compte votre expérience professionnelle et extra-professionnelle (vous vous êtes engagé dans une association ou un syndicat, vous vous êtes occupé de personnes âgées...)
Il suffit pour cela de justifier d'au moins 3 ans d'expérience en relation avec le titre visé. Un jury détermine les connaissances et aptitudes qu'il déclare acquises et délivre le diplôme correspondant : CAP, BTS ou diplôme de l'enseignement supérieur.

Vous trouverez, dans chaque département, un "point relais conseil en validation des acquis de l'expérience" et toutes les infos en ligne sur le Portail de la VAE.

Se cultiver librement... et virtuellement !

Confortablement installé chez vous, profitez du meilleur de la culture grâce aux nombreuses conférences en vidéo à la carte ou sur les nouvelles radios culturelles...

L'université virtuelle en vidéo

"L'université de tous les savoirs", projet lancé en 2000 par le philosophe Yves Michaud, propose à tous les publics des cycles de conférences au 45 rue des Saints-Pères, à Paris. Vous pouvez consultez de chez vous toutes les vidéos des conférences, classées par thèmes sur le site de l'Université de tous les savoirs. Foisonnant... et passionnant !

Les radios culturelles

Au-delà de leurs célèbres aînées, France Culture et France Musique, de nouvelles radios dédiées à l'enrichissement culturel ont vu le jour : elles diffusent directement sur le net, en audio ou en video.

La webradio de l'Institut de France - Canal Académie - vous permettra ainsi de vous initier à l'art nouveau ou au théâtre musical, d'écouter (et télécharger) de grands classiques de la littérature, ou encore de suivre des exposés de qualité sur le développement durable ou les femmes écrivains... Moins académique mais tout aussi riche (musique, cinéma, fictions...) : la web radio d'Arte ou encore celle de Télerama.
La culture à la carte !

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.

Nos solutions