Protéger son entreprise des risques industriels

Generali Protection Entreprise Risque Industriel

Les entreprises, quelle que soit leur taille, sont confrontées à des risques externes, liés à des événements naturels par exemple, et des risques internes, liés à la nature même de leurs activités. Quels sont ces risques et comment s’en protéger au mieux  ?

Le risque industriel, une problématique multiple  ?

Quel que soit le secteur d’activité, l’ entreprise doit réaliser des investissements conséquents en termes de locaux, de matériels et de marchandises.

Il est alors essentiel de prendre en compte l’ensemble des menaces externes et internes qui pèsent sur ces biens, indispensables à l’activité de l’entreprise, telles que l’incendie, le vol et les détériorations immobilières ou le bris de machine. Selon l’activité, des mesures spécifiques de protection et de prévention sont à mettre en place, notamment en cas d’utilisation de liquides inflammables ou de gaz combustibles, de transformateurs haute tension, de groupes électrogènes, de chambres frigorifiques…

L’entreprise doit donc faire face à des risques multiples dont les conséquences potentielles peuvent mettre en danger sa pérennité.

Quels sont les enjeux ?

Les entreprises  doivent protéger leurs biens, et les pertes financières associées, de tous les dommages potentiels, qu’elles appartiennent aux secteurs de l’agroalimentaire ou de l’industrie du métal. Les enjeux peuvent être spécifiques au domaine d’activité concerné.

Protéger ses locaux

Une entreprise doit protéger ses locaux et leur contenu professionnel contre tous événements qui constituent une menace pour les biens et l’activité. Pour se mettre à l’abri d’aléas tels que les incendies ou les accidents électriques, il faut évaluer le risque, en particulier le type de construction ou le stockage de combustibles, et de mettre en place une politique de prévention et de protection incluant des assurances adaptées.

Protéger ses outils de production

Face au risque industriel, il convient de prendre en compte les spécificités matérielles liées à l’activité. Les outils de production doivent eux aussi être protégés. Pour cela, il est nécessaire de tenir compte de particularités éventuelles telles que l’âge du parc de machines, la présence d’un plan préventif de maintenance, le type d’installation des équipements techniques… Un sinistre matériel par exemple peut entraîner un arrêt momentanée de la production. Il est donc essentiel de protéger l’activité en anticipant ce type de risque et en garantissant les pertes d’exploitation éventuelles.

Il faut rappeler qu’une assurance ne peut être effective que si l’entreprise a préalablement mis en place des mesures de protection et de prévention adaptées.

Faire face aux aléas climatiques et aux catastrophes naturelles

Si la France est touchée moins durement que d’autres pays du monde par les catastrophes naturelles, l’impact financier des événements climatiques n’est pas négligeable. En 2009, la tempête Klaus entraînait un coût de 4,7 milliards d’euros. L’année suivante, la tempête Xynthia causait des dommages estimés à 3,6 milliards d’euros.1

Ce type de risque doit être abordé de façon spécifique par les entreprises. En effet, au-delà des dommages infligés aux biens et aux locaux, une catastrophe naturelle touchant une entreprise peut entraîner la diffusion de matières polluantes et/ou dangereuses, et  sa responsabilité peut alors être engagée.

Quelles entreprises sont concernées ?       

Les entreprises ont bien évidemment des besoins particuliers en matière de protection et d’assurance, qu’elles soient dans les domaines de la production, du commerce ou du stockage. Une entreprise de l’industrie agroalimentaire doit tenir compte de la réglementation liée aux produits qu’elle transforme. De son côté, le secteur de la métallurgie doit évaluer différemment le risque d’incendie lié aux travaux par point chaud ou d’oxycoupage. Enfin une société produisant des produits à base de matière plastique intègre parfois l’utilisation de produits chimiques  dans sa gestion du risque industriel.

En conséquence, il convient de pouvoir s’assurer à la fois sur les facteurs de risques génériques liés à l’entreprise tout en pouvant bénéficier de garanties modulables en fonction des besoins de l’activité concernée.

L’accompagnement de Generali

Pour accompagner les entreprises face aux risques industriels, Generali a mis en place l’offre Generali Protection Entreprise (GPE). Elle a été conçue pour couvrir les dommages atteignant les biens de l’entreprise et les pertes financières associées.

Modulable et complète, GPE propose un package de garanties de base  mais également des garanties optionnelles pour s’adapter à l’entreprise et à ses évolutions.

Un bilan personnalisé lié aux activités de l’entreprise est proposé en complément afin d’adapter au mieux la couverture des risques.

Texte bas 

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.