Skip to main content

Artisan et commerçant : les 3 piliers d’un bon référencement

Boulanger, maçon, coiffeur, fleuriste… autant de métiers pour lesquels le référencement est indispensable à l’activité, notamment dans l’optique d’attirer des clients en point de vente. Pour en tirer profit, commerçants et artisans se doivent donc de déployer plusieurs solutions afin d’améliorer leur visibilité et leur présence sur Internet.

La création d’une fiche Google My Business

Comme son nom le laisse entendre, le référencement local permet à une activité d’être mise en avant sur les moteurs de recherche lorsqu’un internaute réalise une recherche géolocalisée (exemple : « boulanger Paris 2 »). En plus de pouvoir localiser le point de vente, le client a accès à toutes les informations concernant le commerce (horaires, photos, avis, etc.). 

À savoir : 78 % des recherches locales entraînent un achat en magasin (1). La grande majorité des recherches étant effectuées sur Google, un outil est indispensable au référencement local : Google My Business. Ce dernier permet au commerçant ou à l’artisan de disposer d’une fiche présentant son activité en détail. Pour en exploiter tout le potentiel, il est toutefois important de respecter plusieurs règles :

  • renseignez toutes les informations pertinentes sur votre établissement : nom, horaires, numéro de téléphone, etc. ;
  • définissez la nature de votre activité ;
  • rédigez une courte description de votre activité ;
  • optimisez votre fiche (utilisation de mots-clés, ajout de photos, etc.).

L’optimisation du référencement local

Si la création d’une fiche Google My Business joue un rôle central dans le référencement d'une activité artisanale ou commerciale, d'autres réflexes participent également à l'amélioration de votre visibilité sur les moteurs de recherche, Google en tête.

  • Actualiser votre fiche Google : pour être efficace, la fiche Google My Business doit être actualisée régulièrement afin de toujours être à jour. De plus, il est essentiel de l’animer (ajout de nouvelles photos, publication des nouveautés, diffusion d’offres promotionnelles, etc.) et de gérer les avis (réponse aux commentaires, invitation des clients à donner leur avis, etc.).
  • Améliorer votre e-réputation : dans la même optique, il est essentiel d’être visible sur des sites tiers afin de renforcer le référencement, tout en améliorant son « autorité ». Pour cela, les artisans et commerçants peuvent notamment être présents sur des annuaires généralistes (Pages Jaunes, Mappy, etc.), des sites locaux (site de la Mairie, etc.) ou encore des sites spécialisés (TheFork pour un restaurant par exemple).
  • Gérer le web-to-store : le référencement local doit faciliter le passage d’un client du web au point de vente, tout particulièrement en l’absence d’une solution d’achat en ligne. Pour cela, il peut notamment être pertinent de vérifier que la boutique est bien référencée sur les maps (Google Maps, Plans, etc.) et dans les applications GPS.

  • Utiliser les réseaux sociaux : à l’image principalement de Facebook et Instagram, les réseaux sociaux peuvent constituer une vitrine de l’activité (pâtissier, coiffeur, menuisier, etc.). Il est donc possible de s’en servir pour créer une communauté autour de l’entreprise, celle-ci participant indirectement au référencement.

L’optimisation du référencement naturel de votre site

À condition de respecter ces différents prérequis, la création d’un site Internet peut constituer la dernière étape pour optimiser votre référencement, tout particulièrement si cela peut avoir une utilité pour votre activité (présentation du menu d’un restaurant, galerie photo des créations d’un artisan, prise de rendez-vous en ligne pour un coiffeur, etc.).

Pour en exploiter tout le potentiel, il convient néanmoins d’améliorer le référencement naturel de votre site, aussi appelé SEO, afin de gagner gratuitement en visibilité. Pour cela, plusieurs actions s’imposent.

  • Identifier les bons mots-clés : il s’agit des termes qui permettront aux internautes de trouver votre activité lors de leurs recherches (plombier Lyon Confluence, boucherie Marseille Vieux Port, etc.). Vous devez donc sélectionner les expressions les plus pertinentes et les utiliser judicieusement sur votre site Internet.
  • Optimiser le contenu : utilisation d'un mot-clé spécifique pour chaque page (magasin de chaussures Lyon, boutique de bottes Lyon, etc.), rédaction de textes suffisamment longs, création de liens entre les pages… autant de bonnes pratiques qui améliorent la qualité du contenu et participent au référencement.
  • Penser aux balises : bien qu’ils ne soient pas toujours visibles pour les internautes, certains éléments d'un site web sont indispensables car ils sont utilisés par les robots d’indexation (title, méta description, balises image, titres, etc.). Il est donc essentiel de les optimiser en accord avec les règles SEO (mots-clés, nombre de caractères, etc.).
  • Améliorer les aspects techniques du site : en plus de pouvoir être indexé par les moteurs de recherche et de se charger rapidement, votre site Internet doit être facilement utilisable depuis un support mobile (smartphone, tablette, etc.). Pour y parvenir, il peut être judicieux de faire analyser la qualité technique de votre plateforme web (code, vitesse de chargement, redirections, liens morts, etc.).

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez nos autres articles : 

- Commerces : comment et pourquoi utiliser Google My Business ?

- E-commerce : quelle stratégie data pour mieux connaître vos cibles ?

- Click & Collect, une opportunité pour développer vos ventes !

Sources : 
(1) Commerçants et artisans : comment gagner en visibilité sur Internet - France Num - 2020

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.