Retraite de base et retraite complémentaire obligatoire, comment fonctionnent les régimes de retraite agricoles ? Explications.

Quels régimes ?

En fonction de leur catégorie professionnelle, les agriculteurs cotisent auprès de différents régimes.

Comment cotiser ?

La cotisation au régime de retraite de base (MSA) est composée d’une part salariale et d’une part patronale.

La cotisation salariale s’élève à :

  • 6,65 % sur la partie du salaire limitée au Plafond Annuel de la Sécurité sociale (36 372 € en 2012),
  • 0,1 % sur la totalité du salaire.
     

La part patronale s’élève à :

  • 8,3 % sur la partie du salaire limité au Plafond Annuel de la Sécurité sociale,
  • 1,6 % sur la totalité du salaire.

A noter : les non salariés agricoles cotisent aussi auprès de la MSA pour leur retraite complémentaire.

Consulter les taux de cotisation des dirigeants et chefs d’entreprise agricoles

 

Les taux de cotisation au régime de retraite complémentaire varient selon que le travailleur agricole est salarié ou salarié cadre.

Dans tous les cas :

  • l’assiette de cotisation est découpée en tranches de salaire, en fonction du plafond de la Sécurité sociale,
  • les cotisations se répartissent entre le salarié et l’employeur et donnent droits à des points de retraite.

 

Consultez les taux de cotisations aux régimes de retraite complémentaire ARRCO et AGIRC

Comment bénéficier d’une retraite à taux plein ?

Vous pouvez bénéficier d'une retraite à taux plein dès l’âge de 60 ou 62 ans (selon l’année de naissance), à condition d’avoir validé un nombre minimal de trimestres d’assurance (variable, là aussi, en fonction de votre année de naissance) :

  • 160 trimestres si vous êtes né avant le 1er janvier 1949,
  • 161 trimestres si vous êtes né en 1949,
  • 162 trimestres si vous êtes né en 1950 et ainsi de suite.

Les personnes âgées de 65 à 67 ans (selon l'année de naissance) ainsi que celles qui se trouvent dans une situation particulière (inapte au travail, par exemple) bénéficient de la retraite à taux plein sans durée minimale d'assurance.

 

Plus d'info sur la retraite à taux plein des agriculteurs
 

Dossier mis à jour le 11/10/2012
 
 

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.