Que faire si ma carte bancaire est piratée ?

 
14/09/2017

Vous vous connectez sur votre espace bancaire et vous constatez qu’un débit a été fait sans que vous en soyez à l’origine ? Votre carte a probablement été piratée ! Alors n’attendez pas, engagez immédiatement les démarches simples qui vous permettront de ne pas pâtir de cette situation. 

Carte bancaire piratee

Faites opposition

Dès que vous constatez la fraude, bloquez l’utilisation de votre carte bancaire par les pirates en y faisant opposition. Pour ce faire, vous pouvez appeler le numéro interbancaire (00892 705 705 à 0,34 euro la minute), accessible à toute heure.

Vous pouvez également contacter votre banque si la fraude est constatée durant les heures d’ouverture. Dès que l’opposition est faite, les pirates ne peuvent plus se servir des numéros de votre carte bancaire. Notez qu’effectuer cette démarche au plus tôt est souhaitable mais pas obligatoire. Si le piratage a eu lieu dans l’Union Européenne, vous disposez d’un délai légal de 13 mois à partir du premier débit constaté. Si c’est à partir d’une autre zone géographique, le délai maximal varie entre 70 et 120 jours selon les cas.

N’oubliez pas de confirmer par écrit, à votre banque, votre opposition. Enfin, certaines banques demandent un dépôt de plainte pour pouvoir vous rembourser : la loi n’en fait cependant pas une obligation.

Faites-vous rembourser

Dès lors que le piratage est établi, la banque est tenue, en théorie, de vous rembourser rapidement.

Elle ne peut s’y opposer que dans deux cas assez exceptionnels. En cas de :

  • fraude de votre part
  • ou négligence grave.

La négligence grave peut concerner, par exemple, un utilisateur qui a communiqué à un tiers son code de carte bancaire. Mais attention ! C’est à la banque de prouver cette négligence, ce qui est souvent très difficile à faire. Dans les faits, celle-ci est donc quasiment toujours tenue de vous rembourser.

Protégez-vous

Le piratage de sa carte bancaire n’est jamais agréable et exige qu’on lui consacre du temps et de l’énergie. Pour éviter qu’une telle mésaventure ne vous arrive, prenez quelques précautions simples. D’abord, n’oubliez pas que l’on ne vous demandera jamais de communiquer votre code lors d’une commande par internet.On peut cependant vous demander le numéro de la carte, la date d’expiration et les trois derniers chiffres du cryptogramme visuel.

Ensuite, dotez vos appareils de pare-feu, antivirus, logiciel anti-espion efficaces. Tous vos appareils sont concernés, c’est-à-dire vos ordinateurs, mais également vos tablettes et smartphones. Voyez aussi avec votre banque si elle ne propose pas des mesures de sécurité spécifiques, comme la double validation du paiement via SMS ou les e-cartes, qui évitent d’avoir à donner son numéro de carte bancaire.

Ce sont là des solutions simples, accessibles même à ceux qui ne sont pas à l'aise avec les nouvelles technologies. Et qui évitent bien des complications... 

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.

Nos solutions