Skip to main content
Vous organisez une soirée : quelles précautions prendre ?

Vous organisez une soirée : quelles précautions prendre ?

Vous organisez une soirée ou un événement : quelles précautions prendre ? Location de salle, traiteur, animations, mais aussi autorisations diverses et sécurité… organiser une soirée ou un événement comprend un certain nombre de précautions. Quels sont vos droits et vos obligations ? Existe-t-il des assurances spécifiques ? Nos réponses.

Demandez l’autorisation…

Vous organisez une fête privée, non payante, réservée à vos invités : mariage, anniversaire, ou tout simplement soirée dansante entre amis.

Si vous comptez réunir un grand nombre de personnes dans une salle que vous allez louer, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie (ou votre préfecture). Vous devrez parfois faire une demande d’autorisation exceptionnelle de bal, d'ouverture tardive, ou de débit temporaire si vous avez ouvert une buvette.

Si vous organisez cette fête chez vous (ou au domicile d’un proche par exemple), pensez aussi à prévenir vos voisins d’une potentielle nuisance, ils seront plus compréhensifs. Mais sachez aussi limiter le bruit !

Pour en savoir plus, contactez votre mairie.

Contactez votre assureur

Pour les éventuels incidents, ou dégradations que vous pourriez occasionner dans la salle louée, vous devriez être couvert par votre assurance responsabilité civile. Toutefois, une extension d’assurance est peut être nécessaire, même dans le cas d’une fête familiale : contactez votre assureur pour lui parler de votre projet !

Si vous avez engagé d’importants frais (arrhes versées pour le traiteur, l’animation, la location de la salle, etc.), une assurance annulation serait peut-être judicieuse. Si vous deviez annuler la fête pour cas de force majeure (vous êtes par exemple blessé, malade…), vous limiteriez les pertes !

Pour en savoir plus, contactez votre assureur

Musique : restez dans la légalité !

Vous organisez un bal, une soirée dansante, ou tout événement payant qui vous amènera à diffuser en public des œuvres musicales créées par des auteurs et compositeurs ? Si votre événement est à but lucratif, demandez une autorisation préalable à la Sacem… et réglez ensuite les droits ! Le montant dépendra du nombre de convives et/ou du prix du couvert.

Pensez sécurité !

Lorsque vous choisissez une salle, vérifiez la présence d’issues de secours et d’extincteurs.

Et n’oubliez pas que c’est à vous, organisateur, de faire respecter l’interdiction de fumer à l’intérieur : en cas de contrôle, chaque fumeur serait soumis à une amende… et vous à une amende double pour chaque contrevenant ! Pensez à placer des cendriers à l’extérieur.

Gardez à portée de main une liste des numéros de téléphone d’urgence : pompiers, police, SAMU…

En fin de soirée, ne laissez pas un invité prendre le volant en état d’ivresse. Prévoyez des éthylotests, désignez pour chaque voiture le chauffeur « non buveur » ou prévoyez un hébergement sur place !

Pensez également à établir une liste des taxis et à relever les horaires des transports en commun.

 
 
 
 

 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.