Succession, déménagement, besoin de liquidités... De nombreuses raisons peuvent vous pousser à vendre un certain nombre de biens. La vente aux enchères, réalisée auprès d’acheteurs passionnés, peut vous permettre de réaliser une bonne affaire. Mode d’emploi.

Que peut-on vendre aux enchères ?

Collection de tire-bouchons ou de timbres, voitures anciennes, bijoux, meubles, tapis, tableaux de maîtres, fonds de commerce... Tout peut se vendre aux enchères, et à tous les prix : de quelques euros à plusieurs millions. Qui sait, peut-être qu’un trésor oublié se cache chez vous ?

Pourquoi vendre aux enchères ?

En vendant votre bien aux enchères publiques plutôt que sur un site de petites annonces, vous bénéficiez, en tant que vendeur, de la garantie et l’expertise d’un commissaire-priseur.
Apposée par ce dernier sur l’ensemble des lots proposés à la vente, cette garantie permet à des acheteurs du monde entier d’enchérir avec confiance. Votre bien a donc plus de chances d’être vendu au prix juste !

Comment vendre aux enchères ?

Il suffit de contacter un commissaire-priseur : des annuaires en ligne sont à votre disposition pour vous aider à trouver le bon contact, en fonction de sa localité, de sa spécialité, etc.
Il procèdera, gratuitement et en toute confidentialité, à une estimation précise de chacune des pièces que vous souhaitez vendre. Il établira ensuite un mandat de vente indiquant notamment :

  • le montant minimum de chaque objet, également appelé « prix de réserve », en dessous duquel l'objet ne peut être adjugé,
  • les frais de vente, ceux-ci sont libres et parfois négociables. Ils comprennent la rémunération de la société de vente et certaines dépenses engagées à l’occasion de la vente (catalogue, publicité, honoraires d’expert, frais de transport et de magasinage, etc.).

Vos objets sont ensuite répartis dans des lots pour être vendus dans les catégories les mieux adaptées.

Que se passe-t-il après la vente ?

Si l’objet a trouvé preneur, la société de vente vous adressera par courrier, généralement dans un délai d’un mois, votre règlement correspondant au prix de vente (ou « d’adjudication ») moins les frais.
Dans le cas contraire, l’objet pourra être présenté dans une autre vente ou vous être restitué.

Dossier mis à jour le 25/07/2012

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.