La création d’un réseau de franchises de A à Z

 
13/03/2018

Bien que le nombre de franchiseurs ait doublé en France en l'espace de 10 ans, passant de 929 en 2005 à 1 900 en 2016 selon la Fédération française de la franchise (FFF), la création d’un réseau de franchises ne s’improvise pas. Explications.

reseau_franchise.jpg

Avantages et inconvénients

La franchise repose sur la collaboration de deux entreprises qui sont indépendantes d'un point de vue juridique et financier. Le franchisé va acquérir, via une contribution financière, des droits auprès du franchiseur. Il peut s'agir d'utiliser le nom de l'enseigne, de commercialiser ses produits ou encore d'emprunter son savoir-faire. Malgré cela, le franchiseur conserve la propriété de ses produits, de son savoir-faire et de son nom de marque. De son côté, le franchisé rémunère le franchiseur grâce à des redevances, un droit d'entrée ou une marge sur les produits vendus par exemple.

Si la création d'un réseau de franchises présente des avantages pour le franchisé (notoriété d'une marque réputée, vente de produits reconnus…), elle en offre également plusieurs au franchiseur.

Un financement compétitif : contrairement à l'ouverture de nouveaux points de vente, le développement d'un réseau de franchises demande un investissement moindre. C'est souvent le moyen de financement privilégié pour créer un réseau commercial.

Une expansion rapide : franchiser des magasins peut être réalisé très rapidement. Le franchiseur peut ainsi conquérir un marché en très peu de temps, en laissant peu de temps à la concurrence pour réagir.

Un contrôle efficace : bien que le franchisé soit indépendant, il doit respecter les règles définies par le franchiseur. En créant un réseau, vous avez ainsi la possibilité de piloter la distribution, la communication ou encore la formation.

Mais avant de vous lancer dans cette aventure, il est primordial d'avoir conscience des exigences qu'impose la création d'un réseau de franchises.

Un coût initial important : si le développement d'un réseau de franchises demande un investissement moindre, la création du concept initial peut être très onéreuse : recherche d'un concept, expérimentation, démarchage... autant d'éléments pouvant impacter le coût de votre projet.

Une dépendance au concept : le concept que vous souhaitez développer doit à la fois être original et évolutif afin de trouver sa place sur le marché car s’il n’est pas, ou n’est plus, pertinent, l’ensemble du réseau est remis en question.

Une gestion complexe : l'organisation et le management d'un réseau de franchisés indépendants demandent à la fois du temps et des compétences spécifiques.

Les bonnes pratiques

Il faut avoir conscience que le risque d'échec existe. Un concept trop faible, une crise du secteur ou encore un mauvais choix de franchisés : les motifs pouvant entrainer une défaillance sont nombreux. Pour les limiter, il convient de respecter certaines bonnes pratiques.

Trouver son concept

Les échecs d’un réseau de franchises sont souvent imputables à un concept faible ou peu novateur. Pour évaluer la pertinence de son idée, il est ainsi primordial de la tester (en créant deux ou trois points de vente par exemple). Certains franchiseurs vont jusqu'à tester leur concept pendant plus de 5 ans avant de débuter le développement de leur réseau. De même, le concept doit être accompagné d'un savoir-faire propre à son créateur et c'est cet élément qui garantira la différence du réseau et qui pourra être transmis aux franchisés.

À titre d'information, c'est le secteur de l'équipement de la personne qui compte le plus de réseaux en France (358 en 2016) et celui de l'alimentaire qui réalise le plus important chiffre d'affaires selon une étude de la FFF (19,1 milliard d'euros en 2016).

Définir les caractéristiques de son réseau

Pour s'assurer de la rentabilité d'un concept, il est primordial de réaliser un business plan pour définir une stratégie de maillage du territoire, des critères d'implantation et les caractéristiques auxquels devront répondre les futurs franchisés.

Accompagner ses franchisés

Quel niveau d'accompagnement offrir à son réseau ? Que contient le « pack franchiseur » (site internet, publicité, formation…) ? Quels outils fournir pour le démarrage et le développement des franchisés ? Ceux sont ces questions auxquelles vous devrez répondre pour vous assurer de la réussite financière de votre projet et de la satisfaction des franchisés. Preuve de l’importance de ces critères : les candidats à la franchise sont 78 % à s'intéresser à la rentabilité d'un point de vente avant de faire leur choix et 68 % à la satisfaction des franchisés existants selon l'Enquête annuelle de la franchise de 2016.

Informations non contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. GENERALI ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.