Skip to main content
Generali notre histoire

Notre histoire

En 1832, un an seulement après sa création, Generali s’installe en France. Au fil des années, nous nous développerons par acquisitions successives, jusqu’à couvrir l’ensemble du territoire, et multiplierons nos offres afin de répondre à l’ensemble des risques auxquels peuvent être confrontés les particuliers, les professionnels et les entreprises. Retour sur trois siècles d’histoire.

                                                                     XIXe siècle
 

1831 : création des Assicurazioni Generali Austro-Italiche   
Le 26 décembre 1831, plusieurs entrepreneurs réunis autour de Giuseppe Lazzaro Morpurgo fondent Assicurazioni Generali Austro-Italiche. Pratique inhabituelle pour l’époque, notre société couvre la totalité des domaines de l’assurance. Notre volonté : créer une grande compagnie capable de rivaliser avec les assureurs naissants en Lombardie-Vénétie et dans le reste de l’Europe. Dès nos origines, nous nous illustrons par notre esprit pionnier, avec une vocation internationale.


1832 : ouverture de la première agence en France
Le premier mandat d’agent français est délivré le 19 avril à des entrepreneurs bordelais pour couvrir les assurances des lignes maritimes. C’est la première implantation de notre compagnie en dehors de ses frontières d’origine. La France restera longtemps la principale implantation de notre groupe à l’étranger.

1834 : implantation à Marseille

1837 : création de La France
La France, compagnie d’assurances incendie, est créée par des négociants, des industriels et des banquiers. Elle rejoindra le périmètre de Generali France en 1995.

1843 : création de La Créole
À la Réunion, des entrepreneurs fondent La Créole, compagnie contre l’incendie, qui s’imposera comme le 1er assureur local. Elle deviendra Prudence Créole en 1990 et rejoindra notre galaxie à la fin du XXe siècle.

1848 : installation d’Assicurazioni Generali à Paris
Assicurazioni Generali s’installe à Paris en limitant ses activités à la réassurance d’opérations maritimes et fluviales.

1867 : nouvelle dénomination pour la succursale de Paris
La succursale de Paris démarre une activité d’assurance directe dans les branches incendie, vie et transports maritimes, tout en continuant la réassurance. Elle prend la dénomination de « Représentation générale à Paris des Assurances générales de Trieste et Venise ».

1890 : naissance de La Lutèce
La Lutèce, spécialisée dans les dégâts des eaux, naît à Paris. Elle sera ensuite transférée à Lyon, où elle se développera avec un réseau d’agents dans le sud-est du pays et à Paris. Elle intégrera le périmètre de Generali France dans les années 1950.

                                                                     XXe siècle
 

1903 : la direction française s’installe à Paris
L’ensemble des pouvoirs de délégation de gestion sont donnés à un Français, Edmond Pigault. Nous avons alors les moyens de nous affirmer comme une filiale importante dans la branche « vie ».
L’agence de Bordeaux devient la maison mère du groupe en France sous le nom d’Assurances générales de Trieste et Venise.

1905 : création de La Concorde
Nouvelle compagnie d’assurance contre les accidents, La Concorde se développe dans un premier temps sur le marché des accidents du travail, avant de s’étendre à l’individuelle accidents, puis à la responsabilité civile due à l’usage des véhicules, alors à chevaux.

1910 : création de La Populaire
La création de La Populaire Vie à Paris permet de lancer une offre jusqu’alors inconnue en France, des contrats d’assurances destinés aux classes moyennes. Elle rejoindra le périmètre de Generali France en 1998.

1923 : La Concorde étend son offre à l’assurance incendie
La Concorde s’intéresse à la branche transports et commence à pratiquer l’assurance incendie.

1938 : acquisition de La Foncière Populaire 
Nous faisons l’acquisition de La Foncière Populaire et élargissons son rayonnement à l’ensemble du territoire français.

1947 : La France Vie et le groupe Mornay
Rapprochement entre La France Vie et le groupe Mornay, une caisse de retraite cadres. Après la reprise par l’État des assurances sur les accidents du travail, La Concorde redéfinit sa stratégie.

1951 : premiers contrats pour la navigation de plaisance
La Concorde lance les premiers contrats français pour la navigation de plaisance et la garantie « perte d’exploitation » adaptée à la comptabilité française.

1953 : création de La Réunion aérienne
La Réunion aérienne est créée. Ce groupement d’assureurs deviendra le leader mondial des risques aviation.
La même année, La Concorde crée la garantie des installations électriques et des ordinateurs, les contrats bris de machines et les premiers contrats tous risques chantiers en assurance construction.

1961 : création de la Fédération Continentale
La Concorde crée sa filiale Vie avec Messieurs Rothschild Frères. Elle est baptisée la Fédération Continentale.


1963 : création d’Europ Assistance
André Rosa, président de La Concorde, croit avant les autres à l’idée neuve d’un visionnaire nommé Pierre Desnos. Il apporte les capitaux nécessaires à la naissance d’un nouveau métier, l’assistance voyage-rapatriement, en fondant Europ Assistance. Une première mondiale.

1964 : création de l’assurance responsabilité civile pour les agences de voyage
La Concorde innove encore, en créant la première assurance de responsabilité civile des agences de voyages. Elle affiche les plus hauts taux de croissance de la place.

1967 : premiers contrats de retraite chapeau
La succursale française des Assurances générales de Trieste et Venise (AGTV) invente pour les entreprises les premiers contrats de retraite chapeau qui permettent de définir un niveau de retraite garanti pour les cadres dirigeants, exprimé en pourcentage de leur dernier salaire d’activité.

1970 : création de Lafitte Investissement
La Fédération Continentale devient pionnière de la bancassurance en France en s’engageant dans un nouveau mode de distribution, la vente de produits par un tiers, et créé Lafitte Investissement, filiale de conseils en gestion de patrimoine de la Banque Rothschild.

1971 : premiers contrats d’assurance pour les indemnités de fin de carrière
La Fédération Continentale propose les premiers contrats français pour permettre aux entreprises de constituer des indemnités de fin de carrière pour tout ou partie de leurs cadres.

1972 : naissance de Generali France
Les Assurances générales de Trieste et Venise se rapprochent de la Foncière Populaire pour donner naissance à notre maison mère française : Generali France.

1973 : acquisition de L’Équité
Nous acquérons L’Équité, société fondée à Alger en 1887 sous le nom de l’Afrique française et qui a joué un rôle précurseur, notamment grâce à ses innovations en matière de distribution de produits d’assurance dommages.

1981 : création de l’Européenne de protection juridique (EPJ)
Nous créons l’Européenne de protection juridique (EPJ) qui diffuse des produits destinés aux particuliers, aux entreprises et aux collectivités territoriales. L’Équité se réorganise et choisit deux canaux : le marketing direct et les partenariats. Elle est la première à vendre des assurances auto par Minitel.

1983 : création de La Réunion spatiale
La Concorde participe à la création de La Réunion spatiale dont l’activité va croître avec la multiplication des lancements de satellites.

1989 : lancement de l’offre d’assurance chiens et chats
La Concorde innove encore et lance l’assurance santé des chiens et chats en vente par correspondance.

1994 : premiers contrats d’épargne profilés
Nouvelle innovation, avec les premiers contrats de placement profilés en fonction de la sensibilité au risque des épargnants : prudents, équilibrés ou audacieux face aux marchés financiers.

1995 : création de Generali Holding France
Generali France reprend La France (Vie et IARD), devenue La France Assurances.
Cette année voit également la création de Generali France Holding, qui consolide l’ensemble de nos activités en France.

1997 : fusion de La Concorde et de La France Assurances IARD
La Concorde et La France Assurances IARD fusionnent.
Notre entité, Generali France IARD voit le jour. L’Européenne de protection juridique lance une assistance juridique des automobilistes, puis la première assistance juridique médicale.

1998 : acquisition de GPA Assurances
GPA Assurances intègre le périmètre de Generali France après une offre publique de rachat sur le groupe AGF et de multiples rebondissements impliquant le groupe Allianz.
Nous doublons alors nos effectifs et atteignons 6 000 collaborateurs.

1999 : extension de notre périmètre
GFA Caraïbes et Prudence Créole, anciennes filiales du groupe d’assurances allemand AMB, filiale d’AGF, entrent dans le périmètre français. La Lutèce et CCA (Compagnie continentale d’assurances) fusionnent avec Generali France IARD. Les activités vie de La France Assurances et Proxima rejoignent Generali Vie.

 

                                                                     XXIe siècle
 

2000 : intégration de Prudence Vie
Prudence Vie, issue de l’entreprise allemande d’AMB, est intégrée à notre activité.

2001 : fusion de La Fédération Continentale et La France Vie

2003 : installation de notre siège social à Saint-Denis
Nous intégrons les activités de Zurich et Continent. Notre siège social s’installe Saint-Denis et regroupe désormais 4 000 salariés qui étaient jusqu’alors répartis sur 26 sites parisiens. Notre filiale immobilier (aujourd’hui Generali Real Estate) se pose en précurseur de l’intégration du développement durable dans sa stratégie de construction puis d’exploitation de ses bâtiments sous gestion, en lançant sa démarche environnementale

2004 : statut social unique pour l’ensemble de nos collaborateurs
Un statut social unique est mis en place pour l’ensemble de nos salariés. Nous comptons alors plus de 7 000 collaborateurs issus de différentes cultures d’entreprises.

2005 : « Agir pour notre avenir »
Nous imaginons une démarche novatrice pour les petites et moyennes entreprises, baptisée « Agir pour notre avenir ». Nous les aidons à prévenir leurs risques grâce à un diagnostic intégrant des principes de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Leur performance globale est analysée en s’appuyant sur plus de 60 critères passant au crible leur politique économique, sociale et environnementale.

2007 : fusion de l’ensemble de nos activités en une entité unique
En fusionnant l’essentiel de nos activités le 31 décembre 2006, nous devenons l’une des plus grandes sociétés d’assurance en France. Des actions gratuites sont distribuées à l’ensemble de nos salariés. Notre organisation se met en cohérence avec l’importance de sa taille sur le marché français. 

2008 : création de Génération responsable
Nous lançons l’une des premières plateformes Web 2,0 destinées à fédérer les initiatives individuelles ou associatives en faveur de la solidarité ou de l’environnement.

2009 : certification HQE Exploitation
Notre structure de gestion d’actifs immobiliers, Generali Real Estate, participe à l’élaboration de la certification Haute qualité environnementale exploitation, qui garantit pour cinq ans l’écoresponsabilité des immeubles.

2010 : première application iPhone et expédition Generali Arctic Observer
Generali lance une application sur iPhone unique sur le marché permettant aux clients de suivre l’évolution de leur épargne.
La même année, nous parrainons et accompagnons le médecin explorateur Jean-Louis Étienne lors de la première traversée mondiale de l’océan Arctique en ballon à bord du Generali Arctic Observer. Une expédition qui a pour objectif de sensibiliser le public au phénomène du réchauffement climatique

2011 : mise au point de notre méthodologie ESG
Notre structure de gestion d’actifs financiers, Generali Investments, lance une méthodologie novatrice pour renforcer l’analyse lors de la sélection de ses actifs financiers. Cette notation fait appel aux critères environnement, social et gouvernance (ESG). 26 secteurs d’activités sont recensés.

2011 : extension de notre réseau
Le groupement d’intérêt économique Kareo, créé en 2007 et composé initialement de Generali, L’Équité, Aviva et Eurofil, s’agrandit avec trois nouveaux membres : Pacifica, Sogessur et Thélem. La structure permet à tous ces acteurs de mutualiser leurs achats en expertise et en réparation pour améliorer la qualité de service. Les compagnies adhérentes partagent désormais un réseau composé de plus de 1300 réparateurs agréés à travers la France.

2013 : partenariat avec le Ballon de Paris 
Nous devenons partenaire du Ballon de Paris, qui devient l’Observatoire atmosphérique Generali. Cet outil à la fois scientifique et pédagogique s’accompagne d’un dispositif complet de mesure de la qualité de l’air et de sensibilisation du public sur les effets de la pollution. 

2013 : Carte Blanche Partenaires
Les membres du GIE Kareo Services décident de rejoindre Henner et Swiss Life au capital de la société Carte Blanche Partenaires. Ils bénéficient ainsi des services proposés par la plateforme de santé Carte Blanche Partenaires qui met en place et anime des réseaux de professionnels de santé : opticiens, audioprothésistes, dentistes, etc.

2015 : Generali Performance Globale
Notre label « Agir pour notre avenir » devient Generali Performance Globale, une démarche proposée à l’ensemble de nos clients PME et enseignes à réseaux. L’objectif : permettre aux entreprises d’appréhender leurs risques de manière globale, via un diagnostic complet incluant notamment des critères de responsabilité sociale et environnementale (RSE) et proposer un accompagnement aux PME désireuses d’accroître leur performance.

2017 : Generali Vitality
Notre programme de prévention et de bien-être en entreprise, Generali Vitality, est mis à disposition des salariés des entreprises ayant souscrit un contrat d’assurance santé et/ou de prévoyance collectif. Les membres du programme se voient récompensés de leur engagement en faveur de l’amélioration de leur santé par des bons de réduction auprès de partenaires.

2017 : The Human Safety Net en France
Basée sur le principe de la chaîne d’entraide, la fondation du groupe Generali The Human Safety Net a pour ambition de fédérer l’action des personnes et des associations afin d’accompagner les communautés les plus vulnérables dans le monde. En France, nous lançons deux programmes destinés à promouvoir l’égalité des chances des jeunes enfants issus des milieux défavorisés et à accompagner les personnes qui bénéficient du statut de réfugié et souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat.

Partager