Boulangers-pâtissiers : et si vous participiez à des concours ?

 
02/05/2014
concours boulangers pâtissiers
Quels sont les objectifs de ces concours ?
L’organisation de telles manifestations peut répondre à plusieurs enjeux :
  • augmenter la notoriété des participants auprès du grand public ou des autres professionnels en démontrant leur savoir-faire, leur créativité, leurs capacités de réflexion, d’endurance, de précision et d’organisation ;
  • décerner des récompenses, des labels (meilleur artisan, meilleure baguette, etc.), gages de qualité et vecteurs de notoriété qui permettront aux lauréats de développer leurs ventes ;
  • présenter au grand public et aux professionnels les nouveaux produits et procédés dans les secteurs traditionnels de la boulangerie et de la pâtisserie ;
  • renforcer la stimulation et la motivation des jeunes pour susciter de nouvelles vocations.

De façon générale, les concours constituent une véritable vitrine de savoir-faire, notamment auprès du grand public. Et leur impact peut-être démultiplié selon les conditions dans lesquelles ils sont organisés. Ainsi, certaines manifestations, comme le salon Europain & Intersuc, permettent d’organiser plusieurs concours destinés aux pâtissiers et aux boulangers tout en faisant des démonstrations devant des milliers de visiteurs.

 
Comment participer à ces concours ?

Il existe de très nombreux concours organisés à l’échelle locale, nationale et internationale.
Aucun site ne recense l’intégralité des compétitions à venir.

Mais vous pouvez :

 
Quelles conditions faut-il respecter ?

Selon la catégorie de professionnels à laquelle s’adressent les concours, les conditions de participation varient considérablement. Par exemple, le Mondial du Pain est destiné aux boulangers-pâtissiers de plus de 22 ans ayant au moins 5 ans d’expérience professionnelle.
Le concours du Meilleur apprenti de France pâtissier, quant à lui, s’adresse exclusivement aux jeunes en apprentissage.

 
Combien coûte la participation aux concours ?

Là encore, les tarifs varient d’une compétition à l’autre. Comptez quelques dizaines d’euros pour une compétition municipale jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour les concours les plus renommés. Certaines manifestations peuvent en revanche être gratuites.

Par exemple, cette année, pour participer au concours de la meilleure baguette de Bordeaux, chaque boulanger devait seulement apporter trois baguettes pour la dégustation. Au contraire, les frais d’inscription pour la Coupe du monde de la pâtisserie étaient de 1 300 € l’an dernier.

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.