Skip to main content
5 technologies qui vont révolutionner l’univers du BTP

5 technologies qui vont révolutionner l’univers du BTP

Béton auto-réparant, drones, impression 3D... encore à l’état de projets pour certaines, ou déjà plus avancées, ces technologies vont bientôt transformer les différents chantiers sur lesquels vous intervenez.

Si plusieurs technologies seront avant tout utilisées par les grandes entreprises et PME du BTP, certaines le seront également par les TPE. À la clé, des économies de coûts, de meilleures relations clients, et moins de risques d’erreurs. Explications.

1. Le béton qui s’auto-répare

Une équipe de chercheurs américains travaille depuis 2013 à la mise au point d’un processus innovant grâce auquel les fissures du béton, provoquées par le temps, l'usure ou les conditions climatiques, peuvent se réparer d'elles-mêmes… Principal inspiration de cette innovation ? Le corps humain et sa faculté à s’auto-régénérer : l’idée est d’intégrer, dès la fabrication du béton, des nutriments et une espèce de champignons, le Trichoderma reesei, sans danger pour l’être humain. Leurs effets ? Quand l’eau s’infiltre dans les fissures, les cellules de ce champignon germent en mycélium, ce qui entraîne la précipitation de cristaux de carbonate de calcium. Ceux-ci bouchent alors complètement les fissures et l'eau ne peut plus pénétrer. Puis les champignons forment de nouvelles cellules. Si par malheur de nouvelles fissures apparaissent, les cellules du champignon se réveillent et le processus se répète. Principal intérêt du procédé : minimiser le coût des réparations des édifices construits en béton, aujourd’hui très onéreuses. Reste encore un bon bout de chemin, selon les chercheurs, avant de rendre le béton auto-cicatrisant pratique et rentable. Une technologie à suivre attentivement... 

2.    La réalité virtuelle et augmentée

Dans la promotion immobilière notamment, la réalité virtuelle tend à se démocratiser. Petites ou grandes, les entreprises demandent en effet de plus en plus fréquemment à visualiser leurs projets en 3D : des maquettes 3D des bâtiments peuvent ainsi être affichées sur Smartphone ou tablette à partir de plans 2D. Mieux, grâce à la réalité augmentée, architecte, chef de chantier, artisans… peuvent également visualiser un projet, ses variantes, et son intégration en parcourant le chantier  simplement à l’aide de leur tablette ou de leur Smartphone. Réalité virtuelle et augmentée deviennent ainsi de véritables outils d’aide à la décision et à la conception

À terme, on peut même imaginer que ces visualisations soient directement intégrées aux processus de modélisation des données BIM (Building Information Modeling), un processus qui permet de visualiser à l’aide d’une maquette numérique l’état d’avancement d’un chantier à chaque étape de sa réalisation, de la conception des plans à l’achèvement des travaux.

Superposer la maquette BIM et l’image réelle pourrait notamment s’avérer bénéfique aux entreprises du BTP pour suivre un chantier en cours, améliorer la communication entre les différents corps de métier, contrôler la qualité de mise en œuvre, connaître l’état d’avancement…  

3.    Les drones 

Relevés de terrain aériens pour la construction, inspection thermique de bâtiments, intégration 3D… le drone est aujourd’hui un outil idéal pour effectuer le suivi d’un chantier, avec une rapidité de mise en œuvre et des coûts réduits notamment en ce qui concerne les prises de vue aérienne. Équipé de GPS permettant de revenir prendre une photo depuis un même point de vue à de multiples reprises, le drone permettra d’effectuer des mesures en deux clics. C’est également l’outil idéal pour les prises de vues rapprochées et haute définition. Des photos qu’on pourra assembler très facilement, géo-référencer avec précision, etc. Le tout à un prix abordable. Comptez quelques centaines d’euros pour un drone premier prix. Et si vous ne souhaitez pas investir, sachez qu’il existe également des sociétés spécialisées dans la prise de vue aérienne par drone. 

4.    L’impression 3D 

L’impression 3D est aujourd’hui une vraie opportunité pour les PME et TPE du BTP. Maquettistes, ingénieurs et architectes utilisent de nombreuses maquettes pour valider la conception de leur projet. Prototypage ou fabrication, l’impression 3D réduit en effet les coûts de manière significative, ainsi que les temps de développement, d’approvisionnement et de stockage. En éliminant notamment les coûts d’outillages, elle augmente les performances de production, permet d’innover en recherche et développement, de tester ses concepts ou de proposer des produits personnalisés. Ces dernières années, les capacités d’impression 3D se sont perfectionnées et les prix ont baissés. L’investissement s’élève à peu près à 5 000 euros . Mais vous pourrez aussi très bien louer une imprimante 3D, comptez alors minimum 300 euros, hors livraison, retour et consommable ; ou externaliser auprès de sociétés spécialisées. On peut également imaginer la généralisation prochaine de la préfabrication directe par impression 3D, ou encore plus poussée : l’impression sur site de bâtiments en 3D

5.    Le carnet numérique du logement

Disposer dans un carnet unique et dématérialisé, de toutes les informations relatives à un logement ? Voici ce que proposera bientôt le carnet numérique, une sorte de carnet de santé de chaque bâtiment pour connaître son état ainsi que le fonctionnement de ses équipements. Date d’entrée en vigueur pour les bâtiments neufs : le 1er janvier 2020. Concernant les logements existants, rendez-vous le 1er janvier 2025. L’objectif  : permettre l’accompagnement et le suivi de l’amélioration des performances sur toute la durée de vie des logements. Le carnet devrait permettre une plus grande fluidité et plus de clarté dans les échanges entre architecte, client et PME et TPE du BTP. Les informations étant centralisées, toutes les parties auront ainsi accès aux mêmes informations, diminuant les risques d'erreurs, de pertes de temps, d'argent et d'insatisfaction de la clientèle. Dans le secteur de la construction, cet outil devrait également devenir, sur chaque chantier, le lien idéal entre promoteur, constructeur, artisans et propriétaires, permettant à chacun de connaître l’avancée des travaux sans forcément avoir à se déplacer. 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.
Nombreuses sont les innovations qui vont révolutionner le BTP. Certaines ne seront accessibles qu’aux grands groupes dans un premier temps, mais moyennant un investissement raisonnable, les TPE devraient avoir accès à certaines d’entre elles. Voici donc 5 technologies sur lesquelles vous devriez garder un œil.