Skip to main content

Cheminée bioéthanol, pourquoi opter pour ce produit novateur ?

Vous êtes peut être tentés par la cheminée au bioéthanol pour chauffer votre intérieur avec élégance. Ce mode de chauffage moderne présente plusieurs intérêts, mais il nécessite d’appliquer certaines mesures de sécurité. Explications.

Qu’est-ce qu’une cheminée au bioéthanol ?  

Ce type de cheminée diffuse de la chaleur en reproduisant les flammes de la traditionnelle cheminée au bois par la combustion de bioéthanol. D’origine végétale, ce combustible est fabriqué à partir de céréales et de betteraves à sucre distillées. D’où son appellation de bioéthanol (bio pour biomasse) à distinguer de l’éthanol, issu de matériaux fossiles. 

À noter. Le bioéthanol pour cheminée diffère du bioéthanol servi à la pompe dans les stations-services. Le premier est 100 % végétal alors que le Superéthanol - E85 est composé de 65 à 85 % d’éthanol (ou bioéthanol) et de 15 à 35 % d’essence SP95.

Il existe différentes sortes de cheminée au bioéthanol :

  • les appareils au sol, sous forme de poêle ou d’insert de cheminée ;
  • les cheminées murales, encastrées dans le mur ;
  • les cheminées suspendues au plafond ;
  • les accessoires posés sur un meuble ou une table.

Tous ces modèles ont en commun le fonctionnement du dispositif, avec un réservoir, à remplir à froid en bioéthanol, placé sous un brûleur pour réaliser la combustion.

Quels sont les avantages d’une cheminée au bioéthanol ?

Le succès des cheminées et poêles au bioéthanol tient à plusieurs facteurs :

  • leur esthétisme. Ces appareils au design moderne s'intègrent comme des objets de décoration dans les intérieurs de style contemporain ;
  • leur confort. Les flammes, similaires à celles d’une cheminée au bois, créent une ambiance chaleureuse avec une touche d’authenticité. Cela, sans les inconvénients des fumées, des odeurs et de la suie liés à la combustion du bois ;
  • la facilité d’installation. Aucuns travaux ni demande d’autorisation préalable ne sont nécessaires puisque les cheminés ou poêles au bioéthanol fonctionnent sans raccordement à un conduit d’évacuation. Il est néanmoins recommandé de recourir à un professionnel pour un modèle de cheminée encastrée dans un mur ;
  • la flexibilité. Les modèles nomades peuvent se déplacer d’une pièce à l’autre pour chauffer les pièces de votre choix ;
  • les appareils requièrent peu d’entretien ;
  • des prix pour tous les budgets, entre 250 € et 2 500 €.

Quels sont ses inconvénients ?

Malgré les apparences d’un mode de chauffage comparable à la cheminée ou au poêle à bois, la cheminée au bioéthanol est moins performante et ne peut servir qu’en chauffage d’appoint, voire uniquement en tant qu’objet décoratif. La puissance varie entre 1 et 5 kWh selon le modèle.

Le bioéthanol en lui-même présente des inconvénients :

  • bien que d’origine végétale, il n’en est pas moins un combustible dangereux. En cas d’utilisation prolongée ou de combustion incomplète, les dégagements de monoxyde de carbone entraînent un risque d’intoxication ;
  • son coût est élevé, autour de 6 € / litre. Compte tenu de son rendement, ce système de chauffage s’avère onéreux. Les experts estiment, pour un rendement équivalent, qu’un poêle au bioéthanol coûte jusqu’à 5 à 6 fois plus cher qu’un poêle à bois.  

Contrairement aux poêles à bois, les cheminées et poêles au bioéthanol ne sont pas éligibles aux aides à la rénovation énergétique permettant de réaliser des économies d'énergie.

Quelles précautions prendre avec une cheminée au bioéthanol ?

 Pour utiliser sans danger une cheminée ou un poêle au bioéthanol, quelques règles de sécurité s’imposent :

  • installer l'appareil dans une pièce correctement ventilée et aérée, en privilégiant les pièces de vie aux pièces de nuit ;

À savoir. La combustion de bioéthanol produit du dioxyde de carbone et de l’eau. Elle expose à des vapeurs toxiques mais aussi aux risques d’humidité (moisissures, problèmes respiratoires…).

  • utiliser uniquement du bioéthanol pour cheminée en choisissant un combustible de qualité premium. Le recours au bioéthanol servi aux pompes à essence (E85) endommagerait l’installation et exposerait à des odeurs et dégagements toxiques ;
  • ne pas recharger le réservoir en bioéthanol quand la cheminée fonctionne et s’assurer d’une combustion complète avant de l’éteindre ;
  • limiter la durée d’utilisation à trois heures en continu ;
  • suivre les recommandations d’emploi indiquées par le fabricant dans la notice et, le cas échéant, par l’installateur ;
  • déclarer l’installation de votre cheminée ou poêle au bioéthanol à votre assureur habitation pour vérifier que les éventuels dégâts causés par un incendie lié à l’appareil sont couverts par votre contrat. Vérifier auprès de votre assureur habitation que les éventuels dommages ayant pour origine votre cheminée ou votre poêle au bioéthanol sont bien couverts par votre contrat.

 

Sources :

quelleenergie.fr

renovationettravaux.fr

prix-pose.com

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.