Skip to main content

Épargnez pour votre retraite : assurance vie ou PER individuel ?

Vous souhaitez épargner pour compléter vos revenus à la retraite ? Zoom sur les deux principaux contrats pour préparer au mieux cette échéance.

Depuis le 1er octobre 2020, le PER est devenu l’unique plan d’épargne retraite – avec un transfert possible de l’épargne d’un PERP, contrat Madelin ou PERCO déjà ouvert –, au côté de l’assurance vie qui quant à elle, répond à de multiples objectifs : préparation de la retraite, financement de projets, recherche de compléments de revenus…

 

Deux enveloppes aux modalités de souscription souples

Toute personne physique, sans condition d’âge ni de statut professionnel (salarié, indépendant, inactif…) peut souscrire un contrat d’assurance vie et/ou un PER et y effectuer des versements libres ou programmés, à son rythme. Au moment de la retraite, ces deux contrats, offrent la possibilité de percevoir l’épargne accumulée sous forme de capital, de rente ou partiellement en capital et en rente.

 

Avec l’assurance vie, l’épargne reste disponible

Assurance vie et PER diffèrent néanmoins quant à la disponibilité de l’épargne.

Si vous placez votre épargne sur une assurance vie, celle-ci reste disponible sur toute la durée du contrat sauf si le bénéficiaire est acceptant (c’est-à-dire que tout retrait d’argent ne peut se faire sans son accord) et sauf s’il y une mise en garantie du contrat (c’est-à-dire affectée en garantie d’une dette à un organisme de prêt, banque par exemple). 

Il existe trois formes de placements :  versement unique, versements périodiques et versements libres. Avec un contrat à versements libres, vous pouvez interrompre les versements en cas de difficultés passagères, voire récupérer une partie de votre argent (rachat partiel). Quelle que soit la date à laquelle intervient le rachat partiel, il n’entraîne pas la fermeture du contrat qui conserve son antériorité fiscale.

Les sommes versées sur un PER sont bloquées jusqu’à la liquidation de la retraite ou l’âge légal de départ en retraite, sauf cas exceptionnels de sortie anticipée partielle ou totale (achat de la résidence principale, expiration des droits à l’assurance chômage, accident de la vie par exemple).

 

Des avantages fiscaux à l’entrée ou à la sortie

L’assurance vie bénéficie d’un cadre fiscal avantageux dès la huitième année de détention du contrat. Les rachats effectués pour compléter des revenus sont alors exonérés de prélèvements fiscaux* tant que vos gains ne dépassent pas 4 600 euros par an, si vous êtes célibataire (9 200 euros pour un couple). Au-delà, vos gains sont soumis à un taux de PFU (prélèvement forfaitaire unique) réduit de 7,5 % si les versements effectués par le souscripteur sont inférieurs à 150 000 euros. Au-dessus de ce montant, le taux de PFU passe à 12,8 % sur la part de gains correspondante.
À noter. Le régime fiscal applicable au décès de l’assuré fait de l’assurance vie un outil idéal pour transmettre un capital ou une rente, avec des conditions particulièrement avantageuses pour des versements réalisés avant l’âge de 70 ans.

Le PER, quant à lui, permet surtout de déduire les primes versées de votre revenu imposable de l’année. Ce type de déduction n’est intéressante que si le contribuable est imposable et rend le produit d’autant plus attractif que sa tranche marginale d’imposition (TMI) est élevée. Cet avantage fiscal existait notamment dans le PERP mais il offre dans le cas du PER plus de liberté à la retraite, puisqu’il permet de choisir entre sortie en capital ou en rente viagère.
Si vous choisissez la sortie en capital, et lorsque vos versements volontaires ont été déduits du revenus imposables, les primes sont réintégrées à l’assiette imposable avec une taxation des gains à hauteur de 30 % (12,8 % de PFU et 17,2 % de prélèvements sociaux). En cas de sortie en rente, la rente est assujettie à l’impôt sur le revenu suivant le régime fiscal des rentes viagères à titre gratuit, comme pour les pensions de retraite.
En revanche, si l’épargnant choisit de ne pas déduire les primes de ses revenus à l’entrée, c’est le régime des rentes viagères à titre onéreux qui s’applique à la sortie.
Avant de faire votre choix, prenez donc le temps d’évaluer votre situation personnelle et vos objectifs. Chaque cas étant particulier, il est recommandé de vous rapprocher de votre conseiller habituel pour regarder toutes les options et choisir celle qui vous convient le mieux.

 

Des solutions de gestion adaptées à vos objectifs patrimoniaux

L’assurance vie répond à des objectifs d’investissement qui peuvent évoluer dans le temps. L’épargne est investie en tenant compte de votre tolérance au risque et de votre horizon d’investissement, au choix avec un mode de gestion libre ou pilotée, selon ses connaissances financières et sa disponibilité. Les contrats offrent un accès à des supports en unités de compte constitués de différentes classes d’actifs (actions, obligations, immobilier, produits structurés, etc.).
À savoir. Avec la loi Pacte, l’offre de supports s’est étoffée avec davantage de fonds d’investissement socialement responsables (ISR), verts ou solidaires et des investissements tournés vers le financement de l’économie réelle.

Avec un horizon d’investissement de très long terme, le PER peut séduire ceux qui commencent à épargner tôt. Il permet d’envisager des investissements diversifiés adaptés à une épargne de long terme, dont le temps lissera les risques liés aux aléas des marchés financiers même s’il existe à terme un risque de perte en capital.
Un gérant pilote, par défaut, la gestion de l’épargne en visant un équilibre entre la recherche de performance et la sécurité, en fonction de votre âge et de votre profil d’investissement (prudent, équilibré, dynamique). Le pourcentage d’actifs sécurisés dans l’allocation est plus important au départ pour un profil prudent et il augmente à l’approche de l’âge de la retraite.
Si vous souhaitez faire vos propres choix d’investissement, la gestion libre est toujours possible. Pour limiter les risques et multiplier les opportunités, il convient souvent de diversifier vos placements en répartissant l’épargne sur des actifs différents qui n’évoluent pas de la même façon.

L’investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital puisque leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendant notamment de l’évolution des marchés financiers. L’assureur s’engage sur le nombre d’unités de compte et non sur leur valeur qu’il ne garantit pas.

Pour répondre à vos questions et vos besoins :
• Les rendez-vous en face à face avec nos agents généraux sont à nouveau possibles. 
N’hésitez pas à les contacter.
• Ils restent également joignables par téléphone et par mail.
• Sur notre site, vous trouverez de nombreuses informations, en particulier sur notre contrat d’assurance vie multisupport L’Épargne Generali Platinium ainsi que sur notre PER Generali Patrimoine. L'Epargne Generali Platinium est un contrat d'assurance vie individuel assuré par Generali Vie, entreprise régie par le Code des assurances. Le PER Generali Patrimoine est un contrat collectif d'assurance sur la vie à adhésion individuelle et facultative, assuré par Generali Vie. Pour plus d’informations, vous pouvez demander à être rappelé par un conseiller à distance.
• Sur votre espace client, si vous disposez déjà d’un contrat d’assurance vie Generali et selon le contrat souscrit, vous pouvez :
• effectuer des transactions : versements libres ou versements libres programmés, arbitrages, rachats partiels en 72h** ;
• consulter la situation de votre contrat : épargne atteinte, répartition de votre épargne investie, historique des courriers envoyés par Generali, mouvements réalisés ;
• modifier vos données personnelles : adresse postale et fiscale.

* hors prélèvements sociaux 
** sous réserve qu’il n’y ait pas de bénéficiaire acceptant ou de mise en garantie du contrat, et que l'assureur dispose d'un RIB

Toutes les classes d’actifs énoncées dans le présent article ne sont pas forcément accessibles dans votre contrat. Nous vous invitons à vous référer à votre documentation contractuelle pour connaître les supports éligibles au sein de votre contrat d’assurance vie.

 

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.