Skip to main content
Punaises de lit : que faire pour s’en débarrasser ?

Punaises de lit : que faire pour s’en débarrasser ?

En ville comme à la campagne, ces insectes envahissent de plus en plus nos intérieurs. Véritable fléau, les punaises de lit peuvent faire vivre un enfer à ceux qui en sont victimes. Comment s’en débarrasser ? Nos recommandations pour en venir à bout.

Une recrudescence des punaises de lit

Si vous avez été victime de punaises de lit, vous savez certainement que le mot « cauchemar » n’est pas exagéré ! Leur prolifération dans nos maisons, mais aussi dans les services publics, inquiètent de plus en plus les autorités sanitaires. Selon l’association « Droit au Logement », 400 000 sites seraient infestés en France, un chiffre qui a doublé depuis 2017. L’association demande d’ailleurs d’en faire un enjeu de santé publique.

Où pouvez-vous les trouver ?

C’est un constat aussi simple qu’alarmant : les punaises de lit sont partout. Elles se cachent notamment dans notre literie (d’où leur nom). Les œufs, blanchâtres, de la grosseur d’une tête d’épingle, se nichent particulièrement dans les matelas, les draps, les sommiers et les cadres de lit. Mais vous pouvez aussi les retrouver dans les meubles et recoins de votre habitation, votre canapé et dans les endroits sombres : plancher, fissures de mur, arrières de tableaux, rideaux… 

Conseil : Si vous voyagez, faites attention ! Chambres d’hôtel, auberges de jeunesse, trains de nuit, bateaux de croisière… sont autant de lieux de passage où le risque de contamination est élevé. Regardez les avis avant d'aller dans un hôtel, inspectez la chambre dans laquelle vous logez. À votre retour, examinez attentivement votre valise et si vous avez un doute, traitez-la immédiatement.

Comment les reconnaître ?

Les punaises de lit craignent la lumière du jour. Pour les observer, il est préférable d’attendre le soir. Ces petits insectes, de la taille d’un pépin de raisin (4 à 7 millimètres à l’âge adulte), sont de forme ovale, très plats, sans ailes et de couleur brune. Ils deviennent rougeâtres après leur repas sanguin. Car oui, ces parasites, dits « hématophages », se nourrissent de notre sang en nous piquant durant notre sommeil. Les punaises de lit sont en effet attirées par les vibrations, la chaleur, les odeurs et le gaz carbonique (CO) dégagés par chaque individu.

Certains indices permettent de mieux les détecter. Par exemple, les petites taches noires de 1 à 3 mm (les déjections des punaises de lit) sur les draps, le matelas, le sommier ou les murs de la pièce, voire des traînées de sang sur les draps suite à l'écrasement des punaises pendant votre sommeil…

Comment savoir si vous avez été piqué par une punaise de lit ?

Si à votre réveil vous êtes pris de démangeaisons et que vous découvrez trois ou quatre taches regroupées et alignées sur votre peau, il s’agit vraisemblablement d’une visite nocturne de punaises de lits… Ce sont de petites taches en relief de 5 mm à 2 cm, avec au centre un point rouge ou du liquide clair. Elles peuvent disparaître rapidement, au bout de quelques heures, ou, si vous êtes allergique, provoquer des boursouflures assez douloureuses. Rassurez-vous : ces insectes ne transmettent ni virus, ni bactéries ou autres parasites.

Bon à savoir : Ne vous étonnez pas si la personne qui dort à vos côtés n’a pas été piquée.   En début d’infestation, il arrive souvent qu’une seule personne soit touchée sur les deux !

Que faire en cas de piqûre ?

Il est conseillé d’abord de vous laver. Essayez, autant que possible, de ne pas vous gratter pour éviter le risque de surinfection. Si les démangeaisons persistent, utilisez une crème ou un gel antihistaminique recommandé par votre pharmacien. Et si la douleur devient vraiment insupportable, prenez conseil auprès de votre médecin.

Comment éviter leur propagation ?

D’abord, sachez que la présence de punaises de lit n’est pas liée à l’hygiène de votre maison. N’importe qui peut retrouver son intérieur infesté ! Mais si vous suspectez leur présence, il faut agir vite pour éviter leur propagation.

  • Isolez dans des sacs poubelles tout ce qui a pu être infecté et recouvrez vos meubles et objets de film plastique.
  • Passez l’aspirateur sur votre matelas et dans tous les recoins possibles du lit et autour du lit. N’oubliez pas les rideaux, le canapé, les plinthes, l’arrière des meubles et des tableaux, etc. 
Attention, veillez à bien nettoyer le conduit de l’appareil car l’aspiration ne tue pas les insectes. Aspirer de l’insecticide en poudre comme celui qu’on utilise pour lutter contre les fourmis peut permettre de le décontaminer. Le sac à poussière devra être fermé hermétiquement, puis emballé dans un sac plastique et jeté dans une poubelle extérieure pour éviter la contamination.
  • Passez un jet vapeur à 100°C minimum avec un nettoyeur vapeur (que vous pouvez louer ou acheter), sur le matelas, les moquettes, les rideaux, le canapé et les meubles, en insistant sur les recoins où les punaises peuvent se cacher.

Attention, ne jetez pas vos meubles si ces derniers n’ont pas subi un traitement. Ils pourraient contaminer d'autres personnes. Méfiez-vous du mobilier entreposé dans la rue, surtout s’il paraît en bon état : il peut être infesté.

  • Déposez de la terre de diatomée non calcinée dans les endroits de passage des punaises de lit (sur le sommier, matelas, tapis, moquette, paillasson, recoins, plinthes, entre les lamelles du parquet, etc.). Cet insecticide naturel agit de manière mécanique sur la punaise de lit. Composée de squelettes durs d’algues microscopiques, la terre de diatomée présente une abrasivité fatale pour les punaises. Cette poudre qui ressemble au talc est inoffensive sur les personnes (enfants y compris) et les animaux.
  • Lavez au moins à 60°C vos vêtements, draps, linge de maison, oreillers, couettes, et mettez-les dans le sèche-linge avec un cycle minimum de 30 minutes, à la plus forte température possible. Repassez ensuite ce qui peut l’être.
  • Vous pouvez mettre vos petits objets ou le linge délicat au congélateur à - 20°C au minimum, pendant 72 heures.
  • Pour supprimer les lieux de reproduction des punaises, vous pouvez boucher les fentes et les fissures sur les murs, derrière les plinthes et sur les cadres de lit en bois, enlever ou recoller le papier peint qui se décolle, et refixer si besoin les plaques des interrupteurs.

Bon à savoir, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée qui utilise des chiens renifleurs pour identifier les endroits infestés.

Et si le problème persiste ?

Les punaises de lit sont coriaces. Si le problème persiste malgré vos efforts ou que la contamination apparaît plus importante que prévue, ne réglez pas seul la situation, vous allez vous épuiser rapidement.
Faites appel à un spécialiste de la lutte antiparasitaire, voire au service d’hygiène de la mairie, qui aura recours à de puissants insecticides ou utilisera d’autres méthodes. L’opération peut être coûteuse, d’autant que deux interventions sont nécessaires pour éliminer complètement les punaises. Sélectionnez avec soin l’entreprise : consultez le site de la Chambre syndicale des industries de désinfection, désinsectisation et dératisation. Il comporte une liste de professionnels par département dans sa rubrique « Liste des adhérents ». L’association professionnelle européenne des services de lutte antiparasitaire (Cepa) répertorie, elle aussi, des entreprises.

Attention, n’ayez pas recours aux insecticides vendus dans le commerce, ils sont généralement inefficaces pour atteindre toutes les punaises de lit et peuvent même favoriser leur résistance…

Sources : 
-Droit au logement 
-CS3D
 

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.