Les produits structurés sont une classe d’actifs à part entière comme le sont les actions, les obligations… Ils reposent sur une formule mathématique prédéfinie, combinant plusieurs actifs financiers dont la performance dépend d’un sous-jacent. Ils peuvent présenter un potentiel de gain élevé dans certains scénarii de marchés, ce qui a pour corollaire un risque non négligeable de perte en capital (partielle ou totale), en cours de vie et à l’échéance.

Qu'est-ce qu'un produit structuré ?

Les produits structurés sont une classe d’actifs à part entière comme le sont les actions, les obligations…

Tout comme les autres actifs financiers, ils ont leurs propres règles de fonctionnement, caractéristiques et sensibilités aux paramètres de marché.

Ils reposent sur une formule mathématique prédéfinie, combinant plusieurs actifs financiers dont la performance dépend d’un sous-jacent. Ils peuvent présenter un potentiel de gain élevé dans certains scénarii de marchés, ce qui a pour corollaire un risque non négligeable de perte en capital (partielle ou totale), en cours de vie et à l’échéance.

Les supports structurés sont émis et négociés sur les marchés financiers sous des formes juridiques diverses, en titres de dettes ou en parts de fonds.
 

Principaux éléments des fonds structurés

Divers éléments sont à prendre en compte au moment d'investir sur un support structuré, car ils déterminent la performance future et la durée du produit.

  • L’émetteur : organisme qui fait appel public à l’épargne en émettant et distribuant des titres.
  • Le structureur : il conçoit et participe au montage des produits structurés.
  • Titres de créance : titres composés essentiellement d’obligations et de billets de trésorerie.
  • La fenêtre de souscription : période durant laquelle il est possible de souscrire ces produits.
  • L’échéance (ou la maturité) : il s’agit de la durée du produit, prédéfinie lors de sa construction.
  • Le sous-jacent : il s’agit de la valeur de référence dont dépend la performance du support. Elle peut être de nature variable : actions, indices, taux d’intérêts… ou une combinaison de ces actifs.
  • Les risques : ils correspondent aux risques encourus par le souscripteur du produit structuré, et notamment :

- le risque de perte en capital en cours de vie et à l’échéance,
- le risque de crédit : le Souscripteur est exposé au risque de crédit de l’Émetteur et du Garant (faillite ou défaut de paiement). Il peut subir une perte en capital totale. Il est également exposé à un risque de dégradation de la qualité de crédit de l’Émetteur et du Garant (qui peut induire un risque sur le prix de marché du produit).
- le risque de marché : Le produit peut connaître à tout moment d’importantes fluctuations de cours (en raison notamment de l’évolution du prix, du (ou des) instrument(s) sous‐jacent(s) et des taux d’intérêt), pouvant aboutir dans certains cas à la perte totale du montant investi.
- le risque de liquidité : certaines conditions exceptionnelles de marché peuvent avoir un effet défavorable sur la liquidité du produit, voire même rendre le produit totalement illiquide, ce qui peut rendre impossible la vente du produit et entraîner la perte totale ou partielle du montant investi.
- le risque de taux : Les fluctuations des taux d'intérêt exposent le détenteur de titres financiers au risque de moins-value en capital. C'est paradoxalement un risque de taux dans la mesure où il se traduit pour l'investisseur par un coût effectif ou un manque à gagner en dépit du respect scrupuleux des engagements par l'émetteur.

  • La bonne compréhension des avantages et inconvénients de la formule mathématique.
  • La protection partielle ou totale du capital investi.
     

Les différents types de produits structurés

  • Les produits à capital garanti : ces supports offrent, à maturité, une garantie intégrale du capital initialement investi (hors fiscalité et frais liés au contrat et hors défaut de paiement de l’Émetteur).
  • Les produits à capital protégé : ces supports offrent, à maturité,  une garantie partielle du capital initialement investi (hors fiscalité et frais liés au contrat et hors défaut de paiement de l’Émetteur).
  • Les produits de rendement : ces supports proposent un rendement garanti ou conditionnel (hors fiscalité et frais liés au contrat et hors défaut de paiement de l’Émetteur), en fonction de l’évolution du sous-jacent et présentent un risque non négligeable de perte en capital (partielle ou totale), en cours de vie et à l’échéance.
  • Les produits de participation : ces supports permettent de participer à l’évolution d'un sous-jacent à la hausse comme à la baisse (hors fiscalité et frais liés au contrat et hors défaut de paiement de l’Émetteur), et présentent un risque non négligeable de perte en capital (partielle ou totale), en cours de vie et à l’échéance.

* Le souscripteur/assuré supporte seul les risques liés à l’investissement sur les supports en unités de compte, l’assureur ne garantissant que le nombre de parts. Ces différents types de produits offrent des rémunérations très différentes, en fonction de l’évolution du sous-jacent. De manière générale, les produits à capital garanti sont les moins risqués, suivis des produits à capital protégé, des produits de rendement et enfin des produits de participation qui représentent le type de placement le plus risqué.

Les raisons d'opter pour les produits structurés

Les produits structurés constituent une alternative aux placements financiers risqués de type actions. Source de diversification, ils permettent de répondre à de multiples problématiques patrimoniales : fréquence variable des flux de trésorerie, investissement dans des classes d’actifs peu accessibles… 

Ils permettent également de profiter de toutes les opportunités de marché : par classe d’actifs (actions, obligations…), par secteur d’activité, par zone géographique ou par thématique.

Supports structurés : une solution disponible au sein de l'assurance vie

Le saviez-vous ? Vous pouvez opter pour les supports structurés dans le cadre d’une assurance vie multisupport.

A noter toutefois que la formule de remboursement de tout produit structuré ne s’applique qu’à l’échéance. Il est donc nécessaire de conserver le produit jusqu’à son terme. Les titres vendus avant l’échéance risquent d’enregistrer une moins-value par rapport au prix d’acquisition, notamment en cas d’évolution défavorable des conditions de marché. Ainsi, il y a un risque de perte en capital non mesurable a priori, en cas de désinvestissement anticipé (du fait d’un rachat, d’un arbitrage, d’un transfert, du dénouement par décès ou de l’arrivée du terme du contrat).

Les documents d’informations financières élaborés par le Structureur présentant les caractéristiques des supports structurés, et notamment ses avantages et inconvénients, vous sont remis, préalablement à tout investissement. Vous êtes invités à les lire attentivement avant toute décision d’investir et à prendre conseil auprès de votre conseiller habituel.

Dossier mis à jour le 21/10/2013

Informations non contractuelles à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions de garantie, reportez-vous à la notice d’information valant conditions générales et particulières du contrat. La souscription d’un contrat demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.

Nos solutions