Skip to main content
Main vaporisant un produit sur une voiture rouge

Auto : les pièces de réemploi, comment ça marche ?

Votre garagiste vous a peut-être déjà proposé d’avoir recours à une pièce de réemploi, également appelée pièce issue de l’économie circulaire (PIEC), pour remplacer une pièce défectueuse sur votre véhicule. Moins chères que les pièces neuves, sécurisées et tracées, les PIEC permettent d’éviter d’en fabriquer une neuve, pour un résultat identique !

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

L’économie circulaire a pour objectif de limiter le gaspillage des ressources et son impact environnemental. Elle promeut la réparation et le recyclage plutôt que le remplacement à neuf des objets. Il s’agit d’un cercle vertueux : rien ne se perd, tout se transforme.

Qu’est-ce qu’une PIEC ?

Une PIEC est une pièce automobile d’occasion. Elle provient d’un centre de traitement de véhicules hors d’usage agréé par l’Etat (centre VHU).

Les PIEC répondent aux mêmes critères d’exigence que les pièces neuves, tant en termes de qualité que de sécurité.

Elles peuvent être :

  • des pièces de carrosserie amovibles (ailes, portières, pare-chocs…) ;
  • des pièces de garnissage intérieur et de sellerie (siège, garniture de porte…) ;
  • des vitrages non collés ;
  • des pièces d’optique ;
  • des pièces mécaniques et électroniques, à l’exception de celles faisant partie des trains roulants, des éléments de la direction, des organes de freinage, des éléments de liaison au sol qui sont assemblés, soumis à une usure mécanique et non démontables.

Pourquoi choisir une PIEC pour la réparation de votre véhicule ?

Un geste pour l’environnement

Faire le choix d’une pièce issue de l’économie circulaire, c’est d’abord faire un geste pour l’environnement : 1 million de véhicules sont mis au rebut chaque année dans les centres VHU agréés par l’Etat, avec souvent des pièces en bon état.

En faisant le choix de réparer votre véhicule avec une PIEC, vous :

  • participez au recyclage des véhicules retirés de la circulation ;
  • permettez de réduire la consommation de matières premières et d’énergie nécessaires à la fabrication de pièces neuves.

Un geste pour votre portefeuille

Dans le contexte d’inflation que nous traversons actuellement, opter pour une PIEC permet de préserver votre pouvoir d’achat. L’usage de pièces recyclées permet de faire baisser le coût des réparations de votre véhicule (une PIEC est vendue entre 40 et 50 % moins cher qu’une pièce neuve).

Réparer votre véhicule plus rapidement

Le marché de l’automobile connait depuis plusieurs mois une pénurie des matières premières, qui allonge le temps de production des pièces neuves. Dans ce contexte, avoir recours à l’occasion, c’est aussi bénéficier d’une réparation plus rapide !

Prolonger la durée de vie de votre véhicule

Du fait du prix d’une pièce neuve, certains véhicules sont déclarés économiquement irréparables car le montant des réparations est supérieur à leur valeur avant l’accident. Utiliser une pièce recyclée permet de faire baisser le coût des réparations et ainsi permettre de donner une seconde vie à un véhicule.

Qualité et sécurité assurées !

Les PIEC sont parfaitement sécurisées et tracées : les recycleurs, agrées par l’Etat, démontent les véhicules et récupèrent les pièces qui peuvent encore servir. Celles-ci sont ensuite préparées et envoyées au réparateur qui les repeint : elles sont donc comme neuves et adaptées au véhicule qui sera réparé ! Elles sont également garanties.

Ce sont des pièces d’origines, c’est-à-dire qu’elles sont estampillées par le constructeur.

Un sinistre auto ? Optez pour une pièce issue de l’économie circulaire !

Chez Generali, nous encourageons l’usage des pièces auto recyclées lors de la réparation des véhicules accidentés de nos clients. Si c’est possible, nous vous proposons d’avoir recours à une PIEC pour la réparation de votre véhicule accidenté (bien sûr, vous restez libre de préférer une pièce neuve).

Generali, assureur responsable

Pour améliorer notre impact environnemental et social, nous nous engageons à être un assureur responsable.

Pour cela, nous développons de nouvelles solutions durables et promouvons des comportements responsables chez nos collaborateurs, nos clients, nos prestataires et plus largement, le grand public. Au-delà de notre rôle d’indemnisation et de prévention, nous souhaitons encourager nos assurés à adopter des comportements vertueux.

C’est pour cette raison que nous avons fait le choix d’intégrer l’économie circulaire dans nos activités et d’encourager le recours aux pièces d’occasion.

A ce jour, 7 % des réparations des véhicules sinistrés de nos clients sont réalisés avec des pièces de réemploi. Notre objectif : atteindre 20 % des réparations à horizon 2024.

Nos solutions

Partager

Informations non-contractuelles données à titre purement indicatif dans un but pédagogique et préventif. Generali ne saurait être tenue responsable d’un préjudice d’aucune nature lié aux informations fournies.