Cet hiver, protégez vos canalisations du gel !

 
28/12/2016

En cas de grand froid, des canalisations mal protégées peuvent geler. La conséquence : le dégât des eaux assuré ! Les bons réflexes à adopter.

Cet hiver, protégez vos canalisations du gel !

En cas de grand froid, des canalisations mal protégées peuvent geler. La conséquence : le dégât des eaux assuré ! Les bons réflexes à adopter.

Les dégâts du gel

Les épisodes de gel qui pourraient ponctuer la saison hivernale ne mettent pas seulement notre santé à l’épreuve (gelures, hypothermie etc.) : ils peuvent provoquer des dégâts matériels, et les canalisations sont particulièrement exposées (arrivées d’eau, compteur, tuyauterie des pièces non chauffées et tuyauterie extérieure).
L’eau, en gelant, se dilate et peut fendre un tuyau ou un robinet, dégrader un joint... La conséquence : un risque de dégât des eaux dès que les températures se radoucissent !

Les bons réflexes à adopter

En premier lieu : protéger toutes les conduites d’eau, robinets et autres réservoirs qui peuvent être exposés au gel. Les bons gestes :

  • isoler tous les tuyaux et robinets placés à l’extérieur, ou dans une pièce non chauffée (remise, comble, sous-sol, garage, etc.), ainsi que le compteur d’eau,
  • en cas d’absence prolongée, laisser le chauffage en position « hors gel » ou couper le compteur d’eau et vidanger tous les tuyaux. Faites-en autant pour le circuit d’alimentation des radiateurs si vous êtes équipé d’un chauffage central à circulation d’eau et que vous l’arrêtez.

Pour isoler vos conduites extérieures, utilisez impérativement un matériau qui ne retiendra pas l’eau : s’il s’imbibe il ne jouera plus son rôle d’isolant. Bannissez la laine de verre ou de roche, les chiffons, le papier, etc. Préférez le polystyrène expansé : il existe des gaines en mousse ou en polystyrène à placer autour des canalisations. Vous pouvez également placer un câble chauffant autour des canalisations et du compteur.

En cas de dégâts, quelle couverture ?

Vous avez été surpris par un froid intense ou précoce, et une canalisation intérieure s’est abîmée sous l’effet du gel ? Attention, il est possible que vous ne soyez pas couvert par votre assurance multirisques habitation. Si ce risque est couvert par votre assurance multirisques habitation, l’indemnisation de vos meubles et dégâts dans votre habitation seront pris en charge.

Vérifiez votre contrat :

  • il peut préciser les mesures de prévention à respecter : si vous n’avez pas respecté ces mesures et que le sinistre est en lien avec cette inobservation, votre contrat peut prévoir que le sinistre ne sera pas couvert ou que votre indemnité sera réduite,
  • certains contrats distinguent le dégât des eaux du risque de gel, ce dernier pouvant être considéré comme une garantie optionnelle. Si vous ne l’avez pas souscrite, vous ne serez pas indemnisé.

Sachez également que certains contrats prévoient une indemnisation pour compenser la perte de jouissance du logement : vous en bénéficiez si votre logement est inhabitable en raison des dégâts.
N’oubliez pas de déclarer votre sinistre à votre assureur au plus vite, et dans les 5 jours suivant la date où vous avez connaissance du sinistre, sauf précision d’un délai supérieur.

Votre compteur a gelé ? Son remplacement vous sera facturé, les services de distribution des eaux estimant qu’il est sous votre responsabilité. Toutefois, si vous aviez protégé le compteur contre le gel et qu’il a été abîmé malgré vos précautions, le service des eaux prendra son remplacement en charge.

Informations non contractuelles à caractère publicitaire. Les garanties peuvent donner lieu à exclusions, limitations et franchises. Pour connaître le détail, l’étendue et les conditions de garantie, reportez-vous aux dispositions générales et particulières du contrat. La souscription d’un contrat demeure soumise à nos règles d’acceptation des risques.

Nos solutions