Même à taux plein (50 % de votre salaire annuel moyen), votre pension de retraite ne peut pas permettre de maintenir le même niveau de vie que pendant la vie active. Aussi, il est souhaitable d'anticiper en épargnant régulièrement. Plus tôt vous commencerez à épargner, plus facile sera votre effort d'épargne et plus importants seront vos revenus complémentaires pendant votre retraite. Mais quel(s) placement(s) choisir ? Suivez le guide...

Achetez votre résidence principale en priorité

L'achat de votre résidence principale est sans doute le placement incontournable pour préparer votre retraite. Si vous achetez assez tôt, vous n'aurez ni loyer ni remboursement de prêt immobilier à payer chaque mois pendant votre retraite.

Or, le logement représente souvent une part importante du budget d'un ménage : autant de ressources que vous pourrez utiliser autrement pour profiter à plein de votre retraite. Vous disposerez également d'un capital si vous décidez de partir vivre à l'étranger par exemple.

Pensez à l'immobilier locatif

Acheter un logement pour le louer peut vous permettre de disposer de revenus complémentaires pendant votre retraite et d'un avantage fiscal important.

Le dispositif Scellier peut ainsi vous permettre de défiscaliser 25 % du prix d'achat de votre bien immobilier.

Profitez des atouts de l'assurance vie

L'assurance vie est l'un des placements financiers les plus adaptés pour préparer votre retraite.
Au terme de chaque contrat d'assurance vie que vous détenez, vous percevrez selon votre souhait :

  • une rente viagère,
  • un capital (constitué de vos versements augmentés des intérêts et plus-values éventuelles)

L'assurance vie est particulièrement souple. Les supports sur lesquels vous déciderez d'investir varieront en fonction de l'âge auquel vous souscrirez le contrat et de votre horizon de placement. Si vous souscrivez un contrat à 40 ans pour votre retraite, vous pourrez investir par exemple une part importante sur des unités de compte.

Ce type de support vous donne accès au potentiel de performance des marchés financiers sur le long terme. Une fois que vous approcherez de la retraite, vous pourrez décider de basculer sur des fonds en euros, un support plus sécurisé et à la rémunération garantie.

L'assurance vie se distingue en outre par son cadre fiscal avantageux. Si vous détenez votre assurance depuis plus de 8 ans et que vous décidez de récupérer votre épargne, vous bénéficierez d'une exonération d'impôt sur le revenu de 4 600 € si vous vivez seul ou 9 200 € si vous êtes en couple.

Au-delà, vos gains sont soumis soit au barème progressif de l'impôt sur le revenu, soit au prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 %.

Autre avantage important : l'assurance vie est également un outil très intéressant pour transmettre tout ou partie de votre patrimoine financier.
Les sommes transmises ne sont pas incluses dans votre actif successoral et bénéficient de nombreux abattements sur les droits de succession.

Epargnez en réduisant vos impôts grâce au PERP

Les fonds investis dans un Plan Epargne Retraite Populaire (PERP) vous procurent un complément de revenus à votre départ en retraite sous la forme d'une rente viagère.

Principal avantage : vous pouvez déduire vos versements de votre revenu net global à hauteur de 10 %, dans la limite de 26 621 € (en 2009). Si vous n'avez pas entièrement utilisé votre plafond cette année, vous avez la possibilité de le reporter sur l'une des 3 années suivantes.

 

Pour en savoir plus

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.

Nos solutions