Comment choisir le bon nom pour votre entreprise ?

 
30/12/2010
choisir le bon nom pour son entreprise

Les techniques pour trouver un nom à votre entreprise

Le processus de recherche d'un nom d'entreprise est relativement long et obéit à plusieurs règles de base. Tout d'abord, commencez en définissant votre univers de marque :

  • Quelle est votre offre produits/services ?
  • Quel est votre positionnement ?
  • Qu'est-ce qui vous distingue de la concurrence ?
  • Comment est née votre entreprise ? etc.

Ce brainstorming peut être réalisé seul ou à plusieurs. L'objectif est de lister un maximum de mots-clés en lien direct avec votre entreprise et son secteur. N'hésitez pas à utiliser un dictionnaire et à chercher des synonymes. Vous pouvez essayer de trouver des jeux de mots, les associer pour qu'ils riment. N'oubliez pas qu'une entreprise dont le nom commence par les lettres A, B ou C a l'avantage d'être forcément listée dans les premiers noms dans les annuaires. Si vous êtes M. André et que vous nettoyez des vêtements, mieux vaut choisir « André Pressing » que « Pressing André ».
 
Si vous avez un patronyme difficilement mémorisable, évitez de l'utiliser :

« Pharmacie Wozniesckzy » peut facilement être remplacé par « Pharmacie Saint-Pierre, du centre, de la gare ».
 
Attention : deux entreprises peuvent avoir le même nom uniquement si elles ne sont pas en concurrence :

  • Les secteurs d'activité doivent être différents («Martin Services» peut être utilisé par un gestionnaire de patrimoine et par un plombier);
  • Les deux entreprises doivent être situées dans deux villes différentes (le «Restaurant Saigon» peut exister à Rennes et à Nantes).

Tester votre idée auprès de votre entourage

Le choix définitif du nom de votre entreprise vous appartient. Mais il est indispensable de demander l'avis de tiers pour tester votre idée. Partagez avec vos amis ou collaborateurs les noms entre lesquels vous hésitez et observez leur réaction. Un jeu de mots évident pour vous peut ne pas être clair pour d'autres personnes. Un nom que l'on vous demande de répéter plusieurs fois peut être difficilement mémorisable. Au fur et à mesure, vous allez évincer toutes les idées susceptibles d'être mal interprétée ou trop éloignées de votre activité.

Vérifier la disponibilité du nom

Une fois le nom trouvé et avant d'entériner votre choix définitif, vous devez vérifier que ce nom est disponible. Si vous choisissez une dénomination qui est déjà utilisée par une autre entreprise, vous risquez d'être poursuivi pour concurrence déloyale.
Il est donc important de vérifier la disponibilité de votre nom. Deux outils principaux peuvent être utilisés. Le premier est Infogreffe.fr, le site Internet des greffes de France qui regroupe tous les noms enregistrés au RCNS (registre national du commerce et des sociétés). La recherche est gratuite et permet d'accéder aux dénominations sociales, aux enseignes et aux noms commerciaux utilisés à l'échelle nationale.
 
Le second outil est le site Internet de l'INPI (Institut national de la propriété industrielle). Il permet de réaliser une recherche plus approfondie, notamment en s'intéressant aux ressemblances orthographiques ou phonétiques. Par contre, cette recherche est payante.

Faire appel à une agence de communication

Pour vous éviter ce travail de recherche et de disponibilité de nom d'entreprise, vous pouvez faire appel à une agence de communication. Certaines sociétés sont généralistes, d'autres sont spécialisées dans la recherche de nom. Les prestations sont évidemment payantes et comprennent le plus souvent, en plus de la recherche de nom, un accompagnement en matière de stratégie d'identité et de création de marque. Ces agences vous soumettront une liste de noms dans laquelle vous pourrez choisir la future dénomination de votre entreprise.

Pour en savoir plus

  • Infogreffe : Site des greffes des tribunaux de commerce
  • INPI : Site de l'Institut national de la propriété industrielle

Les informations contenues dans cet article sont purement indicatives et ne revêtent aucun caractère contractuel. Elles ne prétendent pas à l'exhaustivité, ne constituent pas un conseil à l’Internaute et ne sauraient engager la responsabilité de l’Assureur.